29.9 C
Dzaoudzi
mardi 7 février 2023
AccueilFaits diversDélinquance : à Passamainty, la résistance s’organise

Délinquance : à Passamainty, la résistance s’organise

Une petite réunion médiatisée centrée sur le sens civique dont ont fait preuve trois jeunes hommes dans l’arrestation d’un caillasseur était organisée ce mercredi à la Médiathèque de Passamainty. Plusieurs jeunes y assistaient.

Les jeunes du quartier attentifs
Les jeunes du quartier attentifs

Lundi soir, l’entrainement du Hand Ball Club à Passamainty fut plus agité que d’habitude. Une bande de jeunes ayant caillassé un véhicule de la Brigade de sûreté urbaine de passage, les forces de l’ordre ripostèrent à coup de bombes lacrymogènes. L’un d’eux, revint à la charge pour briser le pare-brise de la voiture.

L’entraineur et deux joueurs quittèrent alors le terrain pour attraper le jeune de 14 ans et le remettre aux forces de Police. Moussa Miftahou, 32 ans, Kolo Chanffi, 39 ans et Abdillah Mguereza, 41 ans, ont réagi « pour protéger les enfants que nous avions à l’entrainement ».

« Moi, j’ai déjà lancé des cailloux sur les policiers ! »

« Acte de courage, acte républicain qui réhabilite le quartier » comme aimera à le répéter Jean-Pierre Frédéric, directeur de cabinet du préfet, « mais surtout une action qui s’ajoute aux autres preuves de civismes récentes ». Hier, c’est une maman qui, sur les aveux de son fils, est allée récupérer les ordinateurs qu’il avait dérobés dans le bureau du cadi de Passamainty, pour livrer butin et complices au Commissariat.

Le capitaine de Police nationale Chaharoumani Chamassi donnait à l’acte un sens culturel, « vous avez fait montre de solidarité comme la pratiquait nos parents ». Il s’adressait aussi à la vingtaine de jeunes du quartier venus en spectateurs, mais aussi avec des questions : « c’est vrai que vous relâchez immédiatement les délinquants ? » demandait une très jeune fille. « C’est la justice qui décide après enquête » répondait le capitaine.

Jean-Pierre Frédéric s’enquérait alors : « quelqu’un a déjà lancé des cailloux ? »… Contre toute attente, un doigt se lève : « moi, sur la Police… mais c’était pendant les grèves » se dédouanait ce jeune, pas plus âgé que 10 ans, qui en avait donc 2 de moins lors des émeutes de 2011. Trait d’honnêteté ou fierté mal placée devant ses camarades rigolards, Chaharoumani Chamassi choisissait la première version : « Aucune excuse, les portes de la prison n’en sont pas moins ouvertes… mais ton honnêteté prouve que tu n’es pas perdu ! ».

Le jeune caillasseur interpellé est en prolongation de garde à vue au Commissariat.
A. P-L.

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...