27.9 C
Dzaoudzi
dimanche 29 janvier 2023
AccueilEconomiePort bloqué : premiers signes de paralysie

Port bloqué : premiers signes de paralysie

Les agents de la Chambre de Commerce et d’Industrie continuent à tenir l’entrée du port, pour une cause acquise mais encore abstraite, leurs salaires. La partie maritime continue à travailler, quand le secteur commercial se prépare à l’addition.

StackersDeuxième jour de blocage pour les agents de la concession portuaire de la Chambre de Commerce et de l’Industrie de Mayotte. « C’est le gabier qui va signer le protocole de fin de grève ! » ironise Attoumani Mari, délégué syndical CGT Ma, signalant par là que, lui comme les 60 salariés, regardent de prés leurs comptes en banque sur lesquels doivent arriver les arriérés (voir article). La direction s’était assurée lundi de l’arrivée, auprès du Trésorier Payeur général, des 2M€ en provenance du Conseil général qui s’était fait tirer l’oreille. Mais le jeu des écritures comptables et autres bordereaux fait son œuvre.

Si les acteurs du ports continuent à travailler, le portillon étant libre de passage, du côté des transitaires, les dents commencent à grincer : « les containers vides s’amoncellent devant ma porte » déplore Françoise Martin, transitaire pour la société Mayotte Transit, située à l’extérieur du port, « et le stationnement des containers à quai risque de nous être facturé par la CCI ». Sans compter que pour les armateurs, propriétaires du container qu’ils louent, l’immobilisation a un coût, des “frais de surestarie” facturés à partir du 12ème jour, « mais on y arrive rapidement en temps de déchargement ».

Quant aux stackers (voir photo) qui pour l’instant vont et viennent tranquillement dans l’enceinte du port, le risque de la panne sèche est réel, « on peut trouver des solutions » nous avait glissé lundi au téléphone Zoubaïr Ben Jacques Alonzo, directeur des Concessions portuaires pour la CCI.

Sur le port, c’est malgré tout le pessimisme qui domine, « les écritures comptables, ça peut durer ! », alors que mercredi un porte-container et un pétrolier pointent leur nez à l’entrée du lagon…

Anne P-L.

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...