24.9 C
Dzaoudzi
samedi 30 septembre 2023
AccueilEconomieAssainissement de Mayotte : le dossier devient européen

Assainissement de Mayotte : le dossier devient européen

L’assainissement est une des marottes de l’Europe qui en a fait une condition sine qua non de la généralisation des fonds européens. Le Sieam qui en a la charge devait donc présenter un plan d’attaque précis.

Moulida Soula (à gauche) accueillait Victorin Lurel et Johannes Hahn
Maoulida Soula (à gauche) accueillait Victorin Lurel et Johannes Hahn

A l’heure où sort la liste de l’ensemble des projets mahorais éligibles aux Fonds structurels européens, le Syndicat Intercommunal d’Eau et d’Assainissement de Mayotte (Sieam) propose déjà un plan de financement au Commissaire européen Johannes Hahn et au ministre Victorin Lurel. L’accès de la population à l’eau potable, déjà aux normes européennes sur l’île, et le traitement des eaux usées sont chiffrés à 700 M€.

Les financements européens sont attendus à 80% des besoins, « soit 70M€ par an  » indiquait Dominique Vallée, directeur de la DEAL (Equipement). Les 20% restants seront facilement trouvés par un service de l’eau potable en capacité d’autofinancement, « moins sur le pôle assainissement lourdement déficitaire, car financé par seulement 15% de la population, celle raccordée aux stations d’épuration ».

Une solution est proposée par l’ensemble des DOM : fondre les deux budgets, eau et assainissement, en un. « Sinon, le gouvernement devra mettre la

Johannes Hahn devant la maquette d'aménagement de l'île
Johannes Hahn devant la maquette d’aménagement de l’île

main à la poche sur les 20% restant » commentait Maoulida Soula, président du Sieam.

Il faudra ensuite rendre l’exploitation de ces infrastructures acceptable financièrement par une population qui vit majoritairement sous le seuil de pauvreté. Des aides d’Etat sur les factures pour les plus démunis sont évoquées.

Le Sieam part avec un avantage, celui de pouvoir présenter un bilan positif de ses consommations de crédits : «70% sur le Schéma directeur d’Aménagement et de traitements des eaux, alors que nous n’en sommes qu’à mi-parcours»  indiquait Dominique Vallée.

En dehors de l’attente d’une dérogation sur la directive des eaux usées, le début de partenariat Sieam-Bruxelles devrait se dérouler sans encombre.

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...