31.9 C
Dzaoudzi
dimanche 5 février 2023
AccueilSantéLes médecins hospitaliers se joignent à la grève

Les médecins hospitaliers se joignent à la grève

Les praticiens du CHM sont à nouveau en grève depuis hier. Ils rejoignent l’ensemble de la fonction publique et continuent de négocier après leur mouvement de début octobre.

CHM Le taux de grévistes des praticiens hospitaliers (PH) était relativement faible hier, entre 15 et 20% de source syndicale. Il faut dire que ce nouveau mouvement est avant tout symbolique : les médecins, dentistes et pharmaciens du CHM (Centre hospitalier de Mayotte) sont évidemment attachés à la continuité de l’offre de soins et poursuivent leur activité.
Ils tenaient tout de même à joindre leur voix à celle de l’ensemble de la fonction publique affectée par un mouvement de grève contre la fiscalisation de l’indemnité d’éloignement. Avec un objectif double : se montrer solidaires des autres personnels du CHM partie prenante de l’intersyndicale (voir article) et s’opposer à cette nouvelle fiscalisation qui les affecte également.
«Nous nous sommes battus pour l’attractivité de Mayotte, explique Gérard Javaudin, vice-président du syndicat des praticiens des hôpitaux de Mayotte. Si l’Etat ne tient pas ses engagements en matière de fiscalité, comment peut-on travailler sérieusement sur l’avenir ? Imposer l’indemnité en 2013, c’est absolument inacceptable.»

Rendre Mayotte attractive pour les hospitaliers

Concernant l’issue de leur propre mouvement du début du mois d’octobre, les PH semblent être optimistes. Reçus à plusieurs reprises au ministère de la santé, ils ont dans les mains un projet de décret qui pourrait apporter une réponse à leur demande : rendre Mayotte attractive.

Depuis de nombreuses années, le CHM n’arrive pas à pourvoir tous ses postes de PH, en particuliers ceux de spécialistes, malgré les avantages existants comme la majoration de 40% de leur salaire. «Sur 163 postes de titulaires budgétisés, le CHM ne compte que 58 titulaires, rappelle Gérard Javaudin. En 2012, nous avons eu 297 remplaçants dont 217 pour un mois ! Même s’ils font un très bon travail, en ne restant que quelques semaines, ils ne peuvent pas s’investir pour le développement de l’offre de soin à Mayotte.»

Une indemnité sur 4 ans

Marisol Touraine, la ministre de la santé, propose donc la création d’une «indemnité particulière d’exercice» pour les médecins, pharmaciens et dentistes qui souhaitent venir exercer au CHM pour une durée minimale de quatre années consécutives.
Le système vise clairement à attirer mais aussi à fixer sur place ces professionnels : les PH déjà en poste ne pourraient bénéficier de l’indemnité qu’à la condition de rester quatre années supplémentaires au CHM.Ce projet de décret semble avoir été plutôt bien accueilli. Pour Gérard Javaudin, «le ministère, l’ARS et la direction du CHM ont pris conscience de la dégradation de l’offre de soins à Mayotte. Tout le monde sait qu’il est temps d’inverser la tendance.»

Les représentants syndicaux des PH espèrent faire aboutir les dernières négociations rapidement pour une entrée en vigueur du décret avant la fin de l’année.

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139126
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139126
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139126
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139126
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139126
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139126
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...