24.9 C
Dzaoudzi
lundi 6 février 2023
AccueilSociétéFonctionnaires : «des nouvelles dans la journée»

Fonctionnaires : «des nouvelles dans la journée»

Les fonctionnaires grévistes avaient choisi d’aller devant la maison d’arrêt pour marquer cette deuxième semaine de grève. Un soutien plus qu’une réelle manifestation en attendant des informations de Paris.

Les surveillants appuient le mouvement
Les surveillants appuient le mouvement

Pour baliser leur mouvement réclamant un moratoire sur la fiscalisation des Indemnités d’Eloignement (IE) pour les contrats en cours, les fonctionnaires ont décidé de manifester auprès de chaque représentation de leur intersyndicale. Après le Tribunal et les magistrats mercredi dernier, c’était le tour de la maison d’arrêt de Majicavo ce matin. Même problématique que les policiers ou les magistrats : ils ne peuvent manifester tant qu’ils sont en service.

«Il s’agit donc davantage d’une action plutôt que d’une manifestation » informait Frédéric Muller, co-secrétaire départemental SNES FSU, pour justifier la grosse soixantaine de grévistes présents, tous corps confondus. Une lueur d’espoir : «Bernadette Groison, la secrétaire générale FSU national a indiqué qu’on aurait des nouvelles dans la journée»… avancées ou recul ? «Nous nous réunirons ce soir dans le premier cas, sinon le mouvement continuera, même si le blocage des établissements commence à poser des problèmes». Selon le syndicaliste, de plus en plus d’enseignants émargent, «mais les élèves sont toujours absents».

"Pour que Mayotte ne passe pas à la 101ème place"
“Pour que Mayotte ne passe pas à la 101ème place”

Les matons solidaires

C’est la mobilisation de demain jeudi qui donnera l’orientation du mouvement, «avec une chaîne humaine jusqu’à la préfecture et une Assemblée Générale de 14 heures à 17 heures au conseil général».

Ce matin, une fois le franchissement des travaux du nouveau centre pénitentiaire et ses lignes à 10 000 volts, les manifestants se sont retrouvés devant «les portes du pénitencier» que certains entonnaient timidement, occasionnant la sortie d’Alexis Thierry, premier surveillant, chargé de la formation continue : «ne pouvant me mettre en grève, je tiens à dénoncer malgré tout cette rupture de contrat par l’Etat». Seuls trois gendarmes étaient présents.

Une action de soutien bienvenue pour  Mohamed Abdoulghaniou, le seul surveillant à avoir rejoint officiellement le mouvement. A défaut de réponse du gouvernement, et ils ont bien conscience qu’elle sera donnée par Bercy, toutes les oreilles sont tournées vers la représentation nationale de la FSU.

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...