26.9 C
Dzaoudzi
dimanche 29 janvier 2023
AccueilSociétéNouvelles gardes à vue pour deux gendarmes de Mayotte

Nouvelles gardes à vue pour deux gendarmes de Mayotte

Ils ne s’étaient pas présentés à la convocation du juge d’instruction : ce dernier a de nouveau placé les deux gendarmes en garde à vue, avec mandat d’amener vers Mayotte pour l’un.

Les suspects du GIR attendus à Mayotte
Les suspects du GIR attendus à Mayotte

Ce sont cinq ex-membres du GIR (Groupement d’Intervention Régional) qui sont suspectés d’avoir participé de prés et/ou de loin à un trafic de stupéfiants. Trois avaient subi une garde à vue de 96 heures dans les locaux du commissariat de Mamoudzou en juin 2013. Les faits, divulgués par la presse locale et nationale, tournent au tour d’un trafic de drogue qu’auraient alimenté ces policiers et gendarmes pour gonfler leurs statistiques et ainsi mettre en avant leur service.

Le capitaine de gendarmerie Gérard Gautier qui était à la tête du GIR, actuellement retraité en Bretagne, avait déjà été placé en garde à vue en juin 2013, comme son ex-coéquipier, le gendarme Lemignant. Garde à vue écourtée à la suite d’un retard de la juge à Nanterre, ce qui leur avait valu d’être reconvoqués par le juge d’instruction mahorais Hakim Karki en juillet. Aucun des deux ne s’étant déplacés, ils viennent de nouveau d’être placés en garde à vue à la suite de leur interpellation lundi soir, Gérard Gautier, prés de Rennes, et son collègue à Dunkerque. Ils sont dans les locaux de la Direction départementale de la sécurité publique à Rennes.

N’ayant pas répondu à la convocation du juge, le gendarme Lemingnant s’est vu délivrer un mandat d’amener. C’est le juge des libertés et de la détention qui va prononcer son transfert rapide ou son incarcération dans l’attente du voyage vers Mayotte. Il est donc possible que le même sort attende Gérard Gautier dont la garde à vue se poursuit. Leur arrivée à Mayotte doit se faire ensuite dans un délai de six jours.

Rappelons que cette affaire a éclaté alors que le juge d’instruction enquêtait sur les origines de la drogue qui a tué par overdose une jeune fille, Roukia, en janvier 2011.

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...