26.9 C
Dzaoudzi
lundi 30 janvier 2023
AccueilSociétéObjectif : Police

Objectif : Police

Ils sont 16 jeunes, hommes et femmes à avoir été recrutés comme adjoints de sécurité. Âgés de 19 à 28 ans les futurs contractuels décollent jeudi pour la métropole pour suivre une formation préalable.

Quelques recrues adjoint de sécurité millésime 2013
Quelques recrues d’adjoints de sécurité millésime 2013

Pour la deuxième année consécutive, LADOM (l’agence de l’outremer pour la mobilité), a centralisé le recrutement d’adjoint de sécurité. Les seize candidats recrutés ont reçu aujourd’hui leurs billets d’avion vers la métropole, financé par l’agence, lors d’une cérémonie avec les partenaires de l’opération. L’objectif de cette opération est de donner aux ultramarins la possibilité d’intégrer des postes réservés au niveau de la police nationale.

Mayotte a été mieux dotée que prévu. «Les adjoints de sécurité ce sont 110 postes au niveau des départements d’outre-mer, dont 16 pour Mayotte. Initialement, on avait 11 postes, mais on est passé à 16 car le recrutement a été particulièrement bon cette année» explique Soilihi Mouktar, délégué régional de LADOM à Mayotte.

LADOM, Pôle emploi et la police nationale se sont associés pour une sélection plus efficace des candidats.

300 dossiers ont été déposés, 100 candidats ont pu se présenter aux épreuves écrites, avant les épreuves orales et sportives.

«Les partenaires ont procédé au recrutement des profils les plus à même de réussir», précise Sylvie Especier, la sous-préfète. Le recrutement était cette année ouvert à tous, sans condition de diplôme. L’année dernière, les candidats devaient être titulaires du baccalauréat.

Certains ont une vocation de policier toute tracée. Nassim Zoubert, 19 ans et un CAP d’agent de médiation et de prévention en poche, baigne dans l’uniforme depuis qu’il est petit. «Mon père est policer municipal, mon frère est pompier alors pourquoi pas moi, à la police nationale», s’enthousiasme le cadet des «lauréats». Comme beaucoup, son objectif est de monter en grade dans la police. “Adjoint de sécurité, vous ne le serez pas ad vitam aeternam», professe en ce sens Sylvie Especier. Les adjoints de sécurité sont les contractuels de la police nationale, engagés pour trois ans. Ils ont la possibilité de renouveler une fois leur contrat. La plupart des 16 jeunes recrues envisagent de passer le concours interne de la police.  «Si je réussis en métropole, après un an ou deux je passerai en interne le concours de gardien de la paix», annonce avant tout Maïssara Assani, 24 ans. Nassim, lui veut intégrer la Brigade anticriminalité.

Avant cela, dès le 2 décembre, les nouveaux adjoints de sécurité doivent suivre une formation de trois mois, avec une indemnité mensuelle de 700 euros, en plus du billet d’avion, le tout financé par LADOM. Ils seront, par la suite, tous affectés en région parisienne.

A.L.

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139513
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139513
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139513
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139513
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139513
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139513
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...