24.9 C
Dzaoudzi
lundi 6 février 2023
AccueilSociétéCongrès CGT Ma : pour une accélération des réformes sociales

Congrès CGT Ma : pour une accélération des réformes sociales

Réunion d'information sur le RSA dans les villages
Réunion d’information sur le RSA dans les villages

C’est un événement important et pas seulement pour les adhérents du syndicat : tous les trois ans, la CGT Ma tient son congrès qui détermine les actions à mener. Les grandes orientations syndicales vont vers l’ancrage du droit social français à Mayotte.

Une cinquantaine d’adhérents selon les organisateurs s’étaient réunis de 7h jusqu’après 17h, ce samedi pour débattre de l’orientation à donner au combat syndical. Le bilan de la précédente mandature 2010-2013 fait état d’avancées, « dont l’arrivée du RSA et de la Caisse chômage avec le Pôle emploi ».

Le bureau reste le même à l’issue du vote pour son renouvellement, avec Salim Nahouda à la tête, Kamiloudine Djanffar secrétaire général adjoint et Attoumani Mari trésorier.

Les attentes en matière de droit social sont très fortes dans un département où il est prévu une application « progressive et adaptée ». On ne s’étonnera donc pas que l’ensemble des revendications porte sur une accélération de l’accès à tous les champs d’application de ce droit, « en matière de Code du travail dans le privé, de formation, ou d’intégration dans les trois fonctions publiques ainsi que de la mise aux normes de l’action sociale à Mayotte » indique Kamiloudine Djanffar.

Cela se traduit en pratique par la volonté d’obtenir « un RSA et des ASSEDIC au même montant que la métropole », mais aussi une meilleure compétence des salariés : « l’extension du code du travail dans toutes les branches pour le secteur privé appelle notamment à l’arrivée du Fongecif (formation professionnelle tout au long de la vie) et du Droit individuel à la Formation ». Les branches qui devront être précurseurs  sont les plus avancées : « les banques, Électricité de Mayotte, le pétrole. Le bâtiment et les services suivront à la mesure de leurs possibilités ».

Et toujours l’indexation

Salim Nahouda lors des manifestations contre la vie chère de 2011
Salim Nahouda lors des manifestations contre la vie chère de 2011

Dans le secteur public, la revendication d’une indexation à 2.15 (115%) n’est pas abandonnée, « nous la redemanderons lors de la clause de revoyure en 2015 », tout comme celle de la prise en compte de l’ancienneté générale dans les services lors de l’intégration dans la fonction publique.

Parmi les autres points forts du document d’orientation figure celui de la lutte contre la vie chère : « nous ne voulons pas une baisse globale sur l’ensemble de la liste du Bouclier Qualité-Prix, mais un pourcentage de baisse produit par produit, et pour chaque distributeur ». Et la demande porte sur une liste réduite de 76 à 20 produits, « plus facilement contrôlable ». Mais le reproche portait aussi sur des biais qu’auraient trouvés les distributeurs selon Kamiloudine Djanffar : « le prix de la liste n’avait pas bougé car ils avaient augmenté les sardines et baissé d’autres produits comme les gommes que l’on achète qu’une fois par an ».

Rappelons qu’un poste d’emploi d’avenir vient d’être promis à chacune des associations de consommateurs de Mayotte pour contrôler la juste application du Bouclier Qualité-Prix.

L’Observatoire des prix et des marges se réunit précisément ce mardi pour la dernière fois avant que le préfet et le bientôt SGAR (sous préfet chargé des affaires régionales) n’entament les négociations avec les distributeurs pour aboutir à une nouvelle liste de produits aux prix régulés.

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139512
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139512
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139512
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139512
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139512
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139512
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...