28.9 C
Dzaoudzi
mercredi 29 mars 2023
AccueilSociétéPrison ferme pour les émeutiers de 2009

Prison ferme pour les émeutiers de 2009

P1040883La chambre d’appel a rendu ce jeudi matin son délibéré sur l’appel des émeutiers de 2009. Condamnés en première instance, ils écopent de trois ans de prison, dont un avec sursis.

Quatre hommes impliqués dans les violences de décembre 2009 ont vu leur culpabilité confirmée en appel. Les quatre prévenus sont condamnés à trois ans de prison, dont deux ans avec sursis, pour violences aggravées sur des policiers. En première instance, le 3 avril dernier, les accusés avaient été condamnés à quatre ans de prison et deux ans fermes.  Trois d’entre eux avaient fait appel, le quatrième ayant été relaxé. Malheureusement pour lui, le parquet a décidé de suivre le recours, ce qui induit que tous les prévenus doivent être rejugés. Après six mois de détention préventive et grâce aux aménagements de peine, les émeutiers ne devraient pas retourner en prison.

Ce nouveau chapitre judiciaire devrait être le point final d’un dossier ouvert il y a quatre ans. Les condamnés n’envisagent pas de se pourvoir en cassation, même si certains sont amers. ” C’est lourd mais ça va, je garde le moral. Mais je ne comprends toujours pas ce que je fais là, il paraît que c’est moi qui ai demandé aux jeunes d’aller caillasser. Je n’étais même pas sur place à l’époque”,  s’insurge Ahamadi Chamsidine. Pour la défense, ces hommes sont des boucs émissaires. ” Je suis déçu, car on a plaidé la relaxe  “, relate Tom Andjilani, l’avocat de Chamsidine.

Pluie de projectiles

Le  2  décembre 2009, sur fond de revendication sur le prix de la traversée en barge, des émeutes éclatent sur Petite-Terre. Une centaine de personnes se retrouvent sur les hauteurs de Pamandzi, entre la station-service et le centre de rétention. Les policiers de la PAF (Police aux Frontières) sont en contre-bas, mobilisés pour disperser la foule. Les pierres pleuvent sur les forces de l’ordre. Une policière, Véronique Tiller est gravement blessée, un de ses collègues tentant de l’extraire de la pluie de projectiles sera également touché. Une instruction est alors ouverte pour retrouver les auteurs des faits. Après plusieurs mois, le juge d’instruction ordonne l’interpellation de plusieurs suspects. Quatre seront renvoyés devant le tribunal.

“C’est un soulagement pour mes clients, notamment pour madame Tiller qui a vu passer la mort de près. Elle va pouvoir tourner la page de cette journée infernale”, se félicite Sylvie Sevin, l’avocate représentant les victimes en leur absence. Et d’ajouter “qu’on ne peut pas douter de la culpabilité de ces hommes après trois d’enquêtes et plusieurs juges d’instruction qui se sont occupés du dossier.”

Le tribunal a accédé à la demande de Véronique Tiller de récupérer son casque de service, placé sous scellés pour les besoins de l’enquête. “C’est symbolique : sans lui, elle aurait probablement été très gravement touchée à la tête”, explique Me Sevin.

 Axel Lebruman

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139511
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139511
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139511
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139511
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139511
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139511
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...