26.9 C
Dzaoudzi
dimanche 29 janvier 2023
AccueilFil infoCaricature-moi Mayotte

Caricature-moi Mayotte

Saurez-vous trouver l'erreur ?
Saurez-vous trouver l’erreur ?

Nazir, les caricatures, c’est son truc. Et, à Mayotte, il a définitivement de quoi se mettre sous le crayon. Portrait d’un dessinateur au croquis leste et au verbe joueur, parfois mordant.

“Le dessin en lui-même ne m’intéresse pas beaucoup. Et je suis bloqué par la couleur.” Aveu courageux de la part d’un dessinateur. “Ce qui m’intéresse, c’est de faire passer un message.” C’est ainsi que, tout naturellement, Nazir se tourne vers la caricature, qu’il exécute avec une simplicité déroutante. Une idée et hop, il se saisit d’une feuille qui traîne et croque avec amour mais clairvoyance un petit bout de son île.

Billie Djinn...
Billie Djinn…

Ecologie, coutumes, politique, les Wazungus fonctionnaires mais aussi les Mahorais qui font semblant d’être pieux, personne n’y échappe.
“Le dessin explique tout.” Nazir, commercial de profession, né d’un père mahorais et d’une mère malgache, déplore le manque de caricaturistes sur une île où il y a tant à dire et où le dessin peut être un vecteur de communication plus lisible que les mots.

Pourtant, il n’a jamais suivi de cours de dessin. Mais, prolixe, il a tout essayé : la gouache, la bombe, le pochoir, le marqueur, les portraits (de Nelson Mandela à Sylvester Stallone en passant par Johnny Hallyday), le paysage, la bande dessinée… Rien à faire, Nazir Luckmandji est un adepte de la caricature, une inclinaison qui lui vient certainement de son inquiétude face à l’évolution de Mayotte. “Je ne suis pas trop pour le département, on n’était pas encore prêts. On était mieux avec la collectivité.

Réveil difficile...
Réveil difficile…

Quand j’étais à l’école, notre vie, c’était les bangas, les champs… Je ne reconnais plus la jeunesse de Mayotte. Les jeunes n’ont plus le respect qu’on avait à l’époque, notamment pour nos parents. Je pense que c’est le début de l’explosion. J’ai peur qu’on en arrive aux armes. Mais il ne faut pas être pessimiste”, conclut-il, exorcisant ses peurs d’un coup de crayon agile…

Ornella Lamberti

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139126
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139126
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139126
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139126
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139126
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139126
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...