24.9 C
Dzaoudzi
vendredi 3 février 2023
AccueilFil infoVisite éclair de Victorin Lurel à La Réunion

Visite éclair de Victorin Lurel à La Réunion

Après le passage du cyclone Bejisa, un des pires événements climatiques de ces 20 dernières années à La réunion selon les médias de l’île, Victorin Lurel a souhaité faire un passage éclair pour soutenir les équipes sur place.

Victorin Lurel s’entretient avec les personnels de la sécurité civile envoyée par le gouvernement. (Crédit photo : préfecture de La Réunion)
Victorin Lurel s’entretient avec les personnels de la sécurité civile envoyée par le gouvernement. (Crédit photo : préfecture de La Réunion)

A peine arrivé, le ministre des outre-mer s’est déclaré favorable à la déclaration d’état de catastrophe naturelle pour l’ensemble de l’île, un dispositif réclamé par plusieurs élus réunionnais. «Ce qui a été fait en Bretagne sera fait à la Réunion», a déclaré Victorin Lurel repris par les médias locaux. Avant la mise en place de ce dispositif, les agriculteurs de l’île pourraient bénéficier du déblocage d’un fond de secours avant la fin du mois.

Bejisa, dont l’intensité était moins importante que d’autres cyclones qui ont frappé La réunion, a causé des dégâts matériels particulièrement importants. Ses effets se sont associés à un fort coefficient de marée, à une forte houle et à un lent parcours le long de la côté ouest puis sud.

En plus des habitations et de la végétation, l’ensemble des infrastructures ont été impactés : routes, réseaux d’eau et bien entendu d’électricité. Ce matin, plus de 72.000 foyers étaient encore privés de courant, selon le journal de La Réunion, essentiellement «dans les régions sud et ouest de l’île». EDF qui a remis en état, pendant la seule journée d’hier, 8 lignes très hautes tension endommagées, promet un retour à la normale sur l’ensemble de l’île pour jeudi au plus tard.

Enfin, un certain nombre de méfaits ont été commis pendant l’alerte rouge, moment pendant lequel toute sortie est, normalement, interdite. «Certains ont profité des rues désertes pour cambrioler des entreprises et autres commerces» expliquent les journaux réunionnais.

Visite du ministre au centre opérationnel de préfecture (COP) à Saint-Denis. (Crédit photo : préfecture de La Réunion)
Visite du ministre au centre opérationnel de préfecture (COP) à Saint-Denis. (Crédit photo : préfecture de La Réunion)

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139118
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139118
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139118
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139118
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139118
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139118
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...