25.9 C
Dzaoudzi
lundi 30 janvier 2023
AccueilUneEt soudain, à 13 heures, le film a commencé

Et soudain, à 13 heures, le film a commencé

Le cinéma Alpa Joe a bel et bien ouvert ses portes. Une trentaine de spectateurs ont assisté à la première séance.

Karine "trop contente" de montrer son ticket pour la première séance
Karine “trop contente” de montrer son ticket pour la première séance

Il est midi. Les portes du cinéma sont ouvertes. Encore quelques minutes et le parvis reprend vie. Des adolescents garent leur scooter sur le côté. «D’habitude, on sort mais on ne sait pas trop quoi faire. Avec le cinéma, c’est mieux.»
Des papas et des mamans accompagnés de jeunes enfants arrivent tout sourire. Karine, elle, est venue avec trois de ses petits frères et sœurs. Elle est «hyper contente». «Ca fait trop longtemps qu’on attendait ça, confie-t-elle. Aujourd’hui, on va voir ‘Planes’. Après on reviendra pour ‘La princesse des neiges’ et ‘Thor’.»

La bonne surprise de Karine, c’est le tarif réduit de sa place (pour les 12-18 ans) et plus encore, l’entrée gratuite pour ses frères et sœurs qui ont moins de 12 ans, «des économies sur l’argent de poche».
A 13 heures, tout le monde est entré, la séance peut commencer pendant qu’à l’extérieur, quelques personnes viennent récupérer le programme et s’assurer que cette fois-ci, ils ne seront pas déçus.

Deux mois avant un nouvel avis de la commission

Alain Kamal Martial Henry, le directeur du service culturel du Conseil général (la DILCE) a fait le déplacement pour cette première séance. L’occasion de s’expliquer sur le nouveau retard de cette réouverture qui n’est que temporaire. L’arrêté municipal de la mairie de Mamoudzou ne l’autorise en effet que pour deux mois, le temps d’achever les dernières mises aux normes. «Aujourd’hui, 95% des conditions demandées sont respectées. Tout le monde a fait l’effort pour que la salle ouvre. A nous de remplir les 5% restants ! »
Alain Kamal l’assure, les conditions de sécurités essentielles –électricité ou désenfumage- sont respectées. Mais le diable se loge dans les détails. Les housses, par exemple, ne couvrent que les trois quarts des fauteuils. «La société chargée de ce travail n’avait pas acheté assez de tissus pour tout couvrir.» D’ici mi-mars, date à laquelle la commission de sécurité doit rendre un nouvel avis, tout pourrait donc rentrer dans l’ordre.

Des films en commande jusqu’au mois de mai

Côté programmation d’ailleurs, tout est prêt pour continuer. «Avec notre fournisseur, pour ne pas avoir de rupture de programmation, tout est calé jusqu’au mois de mai, précise Alain Kamal. Après les blockbusters des vacances, on passera à une proposition plus variée avec des comédies françaises par exemple. Nous avons aussi un documentaire, ‘sur le chemin de l’école’, pour les scolaires.»
Vous pouvez retrouver la programmation (par ici) et les critiques du JDM (par là). Bon(s) film(s) !
RR

2 Commentaires

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139118
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139118
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139118
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139118
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139118
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139118
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...