24.9 C
Dzaoudzi
mardi 7 février 2023
AccueilSociétéDécomplexer les relations patrons-syndicats

Décomplexer les relations patrons-syndicats

Comment s’y prendre pour négocier au sein de l’entreprise ? Quand peut-on, et ne peut-on pas, exercer son droit syndical ? Des réponses sont apportées par la Dieccte au cours de deux journées de formation gratuite.

Tentative de dialogue syndicats-chefs d'entreprise lors des manifestations de 2011
Tentative de dialogue syndicats-chefs d’entreprise lors des manifestations de 2011

La transposition par ordonnance du droit du travail français à Mayotte impose une préparation des acteurs. Chefs d’entreprise comme représentants syndicaux vont être en effet amenés à se rencontrer à de multiples reprises : «l’application des conventions collectives ou de l’égalité professionnelle entre les hommes et les femmes appelle à des négociations», explique Marjorie Gasnier, en charge de ce dossier à la Dieccte (Direction des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du travail et de l’emploi).

Et n’est pas négociateur qui veut ! Il faudra passer par la formation de tous les acteurs professionnels. «La prévention des conflits sociaux comme l’information sur les droits et les obligations ou encore l’explication des textes faisant référence au droit syndical sont nos principaux objectifs», indiquait Monique Grimaldi, directrice de la Dieccte de Mayotte.

Pour y arriver, un premier cycle de formation est mis en place ainsi qu’une cellule d’appui au dialogue social, avec l’intervention d’un consultant qui travaillera dans un premier temps sur deux branches : le Bâtiment et Travaux Publics, et le Transport.

Un premier semestre de formation commencera le 14 février et se terminera en point d’orgue les 20 et 21 juin lors d’un Séminaire sur le dialogue social, «une sorte de bilan des informations dispensées, avec la présence de personnalités nationales», annonce Monique Grimaldi.

Un appui au dialogue social

Monique Grimaldi et Marjorie Gasnier
Monique Grimaldi et Marjorie Gasnier

La participation aux modules, d’un jour et demi, sera prise sur le temps de travail «et cette formation, gratuite, ne se substitue pas à celles organisées par les organismes professionnels», insiste Marjorie Gasnier.

Dans un premier temps, seront concernés les délégués syndicaux avec un module* dédié au droit et à la représentativité syndicale, un deuxième sur l’exercice du droit syndical et pour finir, sur la négociation collective en entreprise. Les organisations patronales seront davantage concernées par le module sur les syndicats professionnels qui débutera le 17 février et par la réglementation en matière de négociation collective*. «Mais sur plusieurs thèmes, patrons et salariés seront ensemble».

«Il faut professionnaliser les acteurs au niveau départemental pour qu’ils viennent en appui de la représentativité syndicale dans l’entreprise», analyse la directrice de la Dieccte.

Cette formation a été annoncée en Commission consultative du travail, et si pour l’instant une seule personne s’est inscrite, le groupe sera composé d’au plus 12 participants.

Une première opportunité d’être au fait de la réglementation syndicale est ainsi offerte aux délégués syndicaux, aux délégués du personnel et aux chefs d’entreprise.

Anne Perzo-Lafond

* Les informations sont disponibles sur le site internet de la Dieccte www.mayotte.dieccte.gouv.fr

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139515
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139515
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139515
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139515
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139515
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139515
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...