26.9 C
Dzaoudzi
mercredi 8 février 2023
AccueilEconomieEurope : Tsingoni touche "le fonds" du problème

Europe : Tsingoni touche “le fonds” du problème

Pour que les fonds européens soient correctement consommés, l’Etat et les collectivités doivent définir de concert des projets correspondants aux attentes de l’Europe. Une expertise commune avait précisé le ministre Repentin.

Eleftheria Vounouki
Eleftheria Vounouki

La dernière réunion de l’Instance locale d’Elaboration du Programme de développement rural (PDR) de Mayotte en septembre 2013 avait programmé la visite de deux de ses experts, Eleftheria Vounouki et Marc Longhi, respectivement à la Commission Européenne et au Ministère de l’Agriculture.

Ils étaient ce mardi après-midi à la mairie de Tsingoni en présence du maire, du directeur de la Direction de l’Agriculture de l’Alimentation et de la Forêt (DAAF) Daniel Laborde, de la DEAL (Equipement) et des acteurs du secteur agricole. Elus et services de l’Etat main dans la main…

5ème commune de Mayotte par sa population, 4ème par sa superficie, Tsingoni est une terre agricole située à 15 km de Mamoudzou et 25 km du port de commerce de Longoni. Elle est connue pour sa mosquée, classée monument historique, sa retenue collinaire à Combani et la seule réserve d’eau naturelle de l’île à Karihani.

La population est représentative de celle de l’île qui avance un chiffre officiel de 54% d’inactifs, «le taux officieux de chômage»,glisse le maire Ibrahim Boinahery, également salarié de l’INSEE Mayotte.

Prés de la moitié de la commune est en zone à potentiel agricole modéré ou fort. Son principal handicap est le foncier, «peu ou mal maitrisé», expliquait le chargé de projet aux deux envoyés européens. La commune ne détient en effet que 5% de ses terres, «le reste appartient à des privés ou au Conseil général». C’est pourquoi les élus ont demandé l’élaboration d’un Schéma d’aménagement Territorial, «la feuille de route de Tsingoni sur le moyen et long terme», indiquait Ibrahim Boinahery.

Masse salariale contre fonds européens…

Ibrahim Boinahery présentait ses projets
Ibrahim Boinahery présentait ses projets

Sur les 76 fiches dégagées par ce Schéma, 3 ont été choisies : l’Aménagement de commerces de proximité pour structurer la vente des producteurs qui pourront y vendre leurs produits directement aux consommateurs, la création de places publiques et celle d’un Centre d’affaires. Ces deux derniers projets n’ont aucun rapport direct avec l’agriculture, mais peuvent être considérés comme programmes leader de développement.

Le financement des fonds était le point central alors que l’on a affaire à une commune qui se porte plutôt bien au regard de la plupart de ses sœurs, puisque le budget de fonctionnement dégage une marge pour l’investissement depuis 2010, mais trop faible pour permettre d’avancer des sommes nécessaires aux projets européens.

«Et vous avez combien d’agents ?» Eleftheria Vounouki posait la question qui fait mal à Mayotte. Ibrahim Boinahery convenait d’une masse salariale qui plombe, tout en dénonçant les emplois aidés, qui «n’aident» pas les communes à l’heure de la pérennisation cinq ans après, «c’est socialement difficile de refuser…»

Une commune qui s’inscrit dans un enjeu agricole avec la volonté d’acquérir auprès du Conseil général des terrains pour ses jeunes agriculteurs.

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139519
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139519
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139519
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139519
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139519
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139519
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...