25.9 C
Dzaoudzi
lundi 6 février 2023
AccueilEconomieLe marché couvert, pomme empoissonnée ou poule aux œufs d’or ?

Le marché couvert, pomme empoissonnée ou poule aux œufs d’or ?

Il est probable que le Conseil général, déléguant de la zone du marché couvert de Mamoudzou, s’oriente vers une autre voix que la délégation de service public.

Un village brochettis qui a du être rénové
Un village brochettis qui a du être rénové

Le marché couvert de Mamoudzou était géré depuis sa construction en 2009 par la Chambre de Commerce et d’Industrie. Mais l’avenant qui l’avait reconduit, prend fin au 31 août 2014.

Le Conseil général doit alors lancer une nouvelle Délégation de service public pour laquelle elle a sollicité les conseil du cabinet Calia Conseil… sans doute pour rien puisque le grand marché pourrait tomber dans l’escarcelle de la mairie de Mamoudzou.

Pour le chaland, peu importe qui en a la gestion. Il ne veut simplement plus des odeurs nauséabondes, des caniveaux bouchés, d’une place de parking au côté aimablement rustique qui perd un peu de son charme lorsqu’elle devient étang à la saison des pluies. «Tous ces problèmes liés à l’activité quotidienne relèvent d’une gestion communale», s’écriait Zaïdou Tavanday, conseiller général de Mamoudzou 2, mais surtout conseiller technique du maire.

Marché couvert fuite toitUne mairie qui ne voulait pas du bébé, avait posé problème lors du réaménagement du village brochettis, détérioré à peine construit, «et par peur que la gestion soit déficitaire», indiquait Zaidou Tavanday. Mais avec un titre de propriété finalement attribué au Conseil général, permettant du coup de céder un parking potentiellement rentable, les choses peuvent changer. «Il faut avant tout un état des lieux», réclamait le DGS Jean-Pierre Salinière.

Il était donc convenu que la mairie, «devant assumer son territoire de compétence», serait sollicitée par le département pour reprendre le marché couvert avec le village brochettis et le parking.

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139512
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139512
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139512
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139512
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139512
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139512
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...