24.9 C
Dzaoudzi
lundi 6 février 2023
AccueilOcéan IndienRéconcilier Mahorais et Réunionnais en dix leçons

Réconcilier Mahorais et Réunionnais en dix leçons

L’incompréhension qui sévit entre Réunionnais et Mahorais à La Réunion est souvent le fait d’une méconnaissance mutuelle. Dix pistes ont été formulées pour la résoudre, le plus souvent avec des outils existants.

Un lien qui n'est pas qu'aérien
Un lien qui n’est pas qu’aérien

Un état des lieux très critique sur les défiances communautaires avait incité le Conseil général de Mayotte, la région et le département de La Réunion à unir leurs efforts pour trouver une solution à l’entente de leur population respective dans l’île Bourbon.

Dix propositions ont été couchées sur le papier. En premier lieu, elles mettent l’accent sur la nécessité d’améliorer le travail de la Délégation de Mayotte à La Réunion qui devra «servir d’intermédiaire entre les socioprofessionnels et les familles» et accueillir les étudiants mahorais sur le territoire réunionnais. Ensuite, c’est la conscience d’une histoire commune que partagent les communautés mahoraises et réunionnaise qui permettra un «dialogue entre les cultures et une meilleure connaissance de l’autre».

D’autre part, il faut informer sur les dispositifs existants d’aides proposés par La Réunion, notamment en matière de lutte contre l’illettrisme avec «Cases à lire», et plus généralement avoir une réflexion, pour les professionnels réunionnais, «sur l’environnement social et culturel du Mahorais».

Est relevée une «compréhension parasitée par la barrière de la langue entre les familles et les socioprofessionnels» qui peut être atténuée par «la mise en place d’un référent identifié dans les services administratifs».

Quand Mayotte parle de sa départementalisation à La Réunion

Il est proposé de former les jeunes dirigeants associatifs grâce au fonds de développement de la vie associative et d’assouplir les règles de relogement dans le public «pour sortir les familles de la précarité», qui pourrait d’ailleurs être bénéfique à l’ensemble des concitoyens de La Réunion.

Autre point critique que l’on retrouve à Mayotte : «faire prendre conscience aux parents de l’importance de leur participation dans la vie scolaire de leurs enfants» et, en parallèle, développer les «pratiques pédagogiques comme les activités sportives périscolaires, permettant à l’enfant mahorais de renouer avec l’école».

Un atelier supplémentaire, portant sur la santé, est quant à lui prévu à la mi avril. Il se déclinera en trois groupes de travail, le but étant de réfléchir sur le parcours de santé, sur les protocoles de collaboration entre la Sécurité sociale de Mayotte et celle de La Réunion et sur l’accompagnement social du patient en transfert sanitaire (insertion, langue, environnement…).

L’ensemble des ateliers fera l’objet d’une restitution officielle le 19 avril à La Réunion, dans le cadre d’un colloque sur la départementalisation de Mayotte. «Par ce premier pas, le Conseil général de Mayotte espère ainsi établir un pont entre les sociétés réunionnaise et mahoraise, dans l’intérêt des familles mais également dans celui des institutions».

A.P-L.

(Crédits photo page d’accueil : ministère de la défense)

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

3 Commentaires

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139509
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139509
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139509
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139509
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139509
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139509
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...