25.9 C
Dzaoudzi
mardi 7 février 2023
AccueilEconomieArtisanat : 130 jeunes découvrent les métiers

Artisanat : 130 jeunes découvrent les métiers

130 jeunes dans le cinéma Alpa Joe. L’événement de clôture de la semaine de l’artisanat s’est tenu ce vendredi après-midi à Mamoudzou. Objectif affiché : donner de l’ambition aux jeunes mahorais.

Image d'un clip présenté aux jeunes : quand un simple pâtissier décide de faire de la Haute-Pâtisserie de luxe
Image d’un clip présenté aux jeunes : quand un simple pâtissier décide de faire de la Haute-Pâtisserie de luxe

Marlène vient de présenter sa petite entreprise. A Tsingoni, elle fabrique des objets avec des bois mahorais. Stylos, vaporisateurs à parfums… des produits utiles et des cadeaux à faire. Dans la salle du cinéma de Mamoudzou où se sont installés 130 jeunes, les questions fusent. «A Mayotte, fabriquer des objets, est-ce qu’on peut en vivre alors que sur le marché quasiment tout est fabriqué à Madagascar ?»

Intéresser les jeunes aux métiers, l’objectif de l’opération montée par la Chambre des métiers et de l’artisanat (CMA) est atteint. «Il existe 510 métiers de l’artisanat, explique Jean-Denis Larroze, le secrétaire général de la CMA. Bien sûr, on ne les connaît pas tous. Mais même avec ceux qu’on connaît, on peut faire de belles choses et vivre très bien, parfois mieux qu’avec de longs diplômes.»
Pour étayer sa démonstration, il a invité, à l’image de Marlène, des artisans de Mayotte. Pâtissier, menuisier, couturière et même l’unique «carbonisateur» de Mayotte, le seul artisan à fabriquer du charbon de bois légalement à partir des déchets de bois des chantiers de l’île. «Comment est-ce qu’on devient carbonisatrice ?», demande une jeune fille. «En maniant la tronçonneuse», lui répond l’artisan. Rires garantis dans la salle.

Formation, débouchés, salaires, les jeunes ont posé de nombreuses questions
Formations, débouchés, salaires, les jeunes ont posé de nombreuses questions

Chaque présentation des métiers est accompagnée d’un clip montrant des exemples d’artisans de Métropole. Là encore, un objectif : expliquer qu’en s’associant à d’autres, on peut réussir à faire grandir sa petite entreprise, comme ces quatre frères eux aussi carbonisateurs, qui ont embauché des ingénieurs pour fabriquer de l’électricité à partir de la chaleur et des fumées de leurs fours à charbon de bois.

Une surprise pour les apprentis bouchers

«On souhaitait leur faire prendre conscience, qu’il faut souvent une vraie technicité et donc une formation, de l’expérience et s’avoir s’entourer. Et même avec un CAP, on peut vraiment bien réussir», assure Jean-Denis Larroze.
Les jeunes présents dans la salle viennent de différents horizons : pôle emploi, association Tama, collégiens de Mgombani ou vainqueurs du jeu-concours d’une radio musicale. Après la présentation des métiers, ils ont pu assister à la projection en avant-première dans l’Océan indien du film « Un amour d’hiver», projeté à partir de demain au cinéma.

Jean-Denis Larroze avait également réservé une surprise aux premiers apprentis de la filière boucherie de Mayotte également dans la salle : celui qui obtiendra la meilleure note à l’examen blanc du mois d’octobre partira pour Paris assister à la finale du concours national Stars et métiers, à la rencontre des meilleurs artisans de France. Donner de l’ambition, encore et toujours.
RR

Semaine nationale de l'artisanat

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139126
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139126
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139126
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139126
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139126
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139126
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...