24.9 C
Dzaoudzi
mardi 7 février 2023
AccueilFaits diversLes incroyables ?-c?t?s d?une affaire criminelle

Les incroyables ?-c?t?s d?une affaire criminelle

L?affaire est devenue tout simplement invraisemblable. Des pr?venus poursuivis pour vols dont certains se r?v?lent ?tre des informateurs des RG (devenus le SDIG), une tentative d??vasion, un procureur et un juge d?instruction comme t?moins et des fuites tr?s ?tranges dans le dossier de l?instruction? le proc?s sort de son cadre.

Les v?hicules de la gendarmerie qui ont amen? les pr?venu de Majicavo devant le tribunal de Mamoudzou
Les v?hicules de la gendarmerie, qui ont amen? les pr?venus de Majicavo, devant le tribunal de Mamoudzou

Ce mardi apr?s-midi, un t?moin pas comme les autres est appel? ? la barre des Assises : le juge d?instruction Hakim Karki, qui a dirig? l?enqu?te de l?affaire jug?e. C?est un peu comme si on avait acc?s aux coulisses de dossier, le making-of d?un film policier dont aucun sc?nariste n?aurait os? ?crire l?histoire.

Au d?part, l?affaire ?tait facile ? cerner. Durant trois jours, la cour d?assise devait se pencher sur le dossier des voleurs pr?sum?s de coffres-forts. Fin 2011 et d?but 2012, une s?rie de cambriolages est perp?tr?e par une bande qui a un mode op?ratoire bien ?tabli. Ses membres s?en prennent plus au moins violemment ? des gardiens de nuit pour repartir avec le coffre-fort ou les caisses de l?entreprise vis?e. Des stations Total (Chirongui, Longoni et Dzoumogn?), les bureaux de carri?res ETPC (Mtsamboro, Koungou, Iloni), les agences Inter ?le Air et Kenya Airways? Plus de 215.000 euros de butin.

Les m?faits s?accumulent mais la bande finit par commettre une erreur : une cam?ra de surveillance de la Station Total de Longoni enregistre le visage de certains pr?venus qui, ce jour-l?, ne s??taient pas camoufl?s.

Les cambrioleurs aidaient les services secrets

Le tribunal devait donc ?tablir les participations des uns et des autres? jusqu?? ce qu?un fait nouveau surgisse : plusieurs d?entre eux ?taient des indics de la PAF et du SDIG (les anciens RG). Coup d??clat de ma?tre Kamardine, l?avocat de la d?fense, qui cite comme t?moin le juge d?instruction Hakim Karki. Il veut obtenir des d?tails. A la barre ce mardi apr?s-midi, le juge d?instruction Karki retrace donc le d?roul? de l?enqu?te.

Il se souvient que le premier pr?venu identifi?, c?est tout la petite organisation qui semble tomber. Un ? un, les individus suspect?s sont rep?r?s, ils se d?noncent les uns les autres, et la mise sur ?coute de leurs t?l?phones portables semblent confirmer leur participation aux faits. Petit ?v?nement dans l?affaire, l?un d?eux fait une tentative d??vasion lors de sa pr?sentation au juge d?instruction. Il est rattrap?, un ?tage plus loin, dans le tribunal.

Les pr?venus connaissent les d?tails de l?enqu?te

Mais le juge d?instruction a alors une sacr?e surprise : un pr?venu a eu connaissance du contenu de l?enqu?te. Il ?tait en mesure de dire pr?cis?ment qui ?tait reconnaissable sur la vid?o et qui ne l??tait pas, des informations disponibles uniquement par les personnes au plus pr?s des investigations et qui pouvaient avoir acc?s aux proc?s-verbaux.

Deuxi?me d?couverte, le juge se rend alors compte que plusieurs des personnes impliqu?es m?nent des petites ?carri?res? comme indicateurs. ?Les personnes que nous recherchions ?taient reconnues et immatricul?es comme informateurs du SDIG (les ex-RG)?, affirme Hakim Karki. Contre leurs services, ces individus percevaient des r?mun?rations et auraient re?u des contreparties administratives, des r?c?piss?s de cartes de s?jour.

D?o? peuvent bien provenir les informations sur l?enqu?te dont ils disposaient ? De leur statut d?informateurs ? De ?l?amateurisme de la gestion de ces sources? comme le d?nonce le juge ? On part alors tr?s loin dans les sous-entendus, lorsqu?on cite une phrase d?un pr?venu affirmant qu?il n?a rien ? craindre car ?il est parti avec la femme du procureur ? Madagascar.? On ?voque m?me ?la femme du pr?fet? de l??poque, dont un pr?venu aurait le num?ro de t?l?phone.
?On a affaire ? des gens qui sont manipulateurs?, pr?vient le juge Karki.

Le Procureur de la r?publique en poste ? Mayotte au moment des faits est lui aussi cit? comme t?moin par la d?fense mais la visioconf?rence pr?vue depuis Bordeaux a ?chou?, un probl?me de son.

Une enqu?te sur des fuites ouverte deux ans apr?s

Une demande d?enqu?te a ?t? faite ? l??poque pour conna?tre l?origine de ces fuites. Nouveau moment surr?aliste : au milieu de l?audience, un avocat informe alors le juge qu?une enqu?te a bel et bien ?t? ouverte le? 13 mai 2013, sur des faits qui se sont donc produits presque deux ans auparavant.

?Ont-ils donc agi avec un sentiment d?impunit? ?? demande un avocat des parties civiles. Le juge d?instruction ne peut r?pondre. Il ?voque son seul regret dans cette affaire : ne pas savoir ce qu?est devenu l?argent.

Fin des coulisses, retour au proc?s. Demain mercredi, r?quisitions et plaidoiries devraient durer toute l?apr?s-midi.
RR

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139126
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139126
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139126
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139126
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139126
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139126
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...