27.9 C
Dzaoudzi
lundi 4 décembre 2023
AccueilPolitiqueMamoudzou : les dents grincent lors du 2ème conseil municipal

Mamoudzou : les dents grincent lors du 2ème conseil municipal

Les tensions entre conseillers municipaux perdurent à la mairie de Mamoudzou. Un dépôt de plainte au Tribunal administratif a déjà eu lieu.

M'colo Mainty
M’colo Mainty

La lutte n’est pas finie pour l’opposition, en témoigne ce deuxième conseil municipal depuis les élections qui se tenait ce samedi matin à la mairie de Mamoudzou. L’alliance Renouveau-MDM n’a toujours pas digéré d’avoir été trahi par les siens lors du vote d’élection du maire. La majorité macédoine s’était en effet divisée en deux, et les alliés d’hier deviennent de potentiels ennemis.

En façade, ils affichent une opposition constructive comme énoncé lors d’une conférence de presse. Mais, elle a tôt fait de montrer les dents. Surtout que, avec 5 voix d’écart lors de la désignation du maire, certains de la majorité étaient « achetables », « mais quelques postes d’adjoints ou de délégués dans les divers syndicats les en ont dissuadés » nous explique un conseiller municipal.

Ainsi, Hassane Abdallah, désigné par ses pairs MDM comme traitre à la cause du parti pour avoir voté Majani, se retrouve-t-il délégué du Sieam (Syndicat Intercommunal d’Eau et d’Assainissement de Mayotte).

Face à ces tensions internes à la mairie, des risques de voir une partie de la population se déplacer ce samedi matin ont même été avancés.

Plusieurs rapports ont été votés, dont celui qui aurait pu faire débat sur les indemnités des élus. Said Omar Oili, maire de Dzaoudzi-Labattoir ayant proposé leur gel dans sa commune pour financer l’indemnité des agents, ce geste populaire devait être proposé par l’opposition MDM-Renouveau : « puisqu’il n’a pas été annoncé par la majorité, il aurait fallu que nous, opposition,  le soumettions à l’ordre du jour. Mais il a changé trois fois dans ma semaine ! » se défend Nadjim Ahamada, conseiller municipal MDM.

Une opposition menée par le candidat perdant M’Colo Mainty qui a déjà déposé un recours auprès du Tribunal administratif pour annuler l’élection des 13 adjoints lors du premier conseil municipal.

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139514
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139514
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139514
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139514
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139514
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139514
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...