24.9 C
Dzaoudzi
mardi 7 février 2023
AccueilslideMarianne portée depuis 70 ans par les femmes

Marianne portée depuis 70 ans par les femmes

1944-2014… si la démarche vers l’isoloir est passée dans les mœurs, la France n’a pas encore trouvé son Angela Merkel.  Mayotte a eu elle, ses Zéna et Zaïna…

La "Mariama" du FACC de Dembéni, mélange de Marianne et de culture locale
La “Mariama” du FACC de Dembéni, mélange de Marianne et de culture locale

Il y a 70 ans, le 21 avril 1944, le gouvernement provisoire du général de Gaulle à Alger publie une ordonnance permettant aux femmes de voter et d’être élues. Elles déposeront leur premier bulletin dans l’urne aux municipales d’avril 1945.

Une évolution tardive dans les esprits par rapport aux Etats Unis, l’Angleterre et la Turquie qui l’avaient déjà adopté, et qui coupait court aux discours qui en faisaient « une personne destinée à la maternité » et qui, si elle étaient aux commandes des affaires publiques, « n’y apporterait pas d’ailleurs la modération de langage et la netteté des conceptions, qui sont indispensables dans les usages parlementaires »… Les échanges à l’Assemblée nationale, à forte majorité masculine, prennent à eux-seuls en 2014 le contrepied de cette thèse d’Emile Morlot en 1884.

Romain Rolland apportait sa touche de suspicion (ou de lucidité, c’est selon…) en 1925 « La moyenne des hommes et des femmes sont également incapables de juger actuellement des choses politiques. Elles dépassent infiniment leurs capacités d’attention et de compréhension (…) Les femmes étant encore plus livrées que les hommes aux forces émotives seront emportées plus massivement encore par ces vastes ondes… ».

Cette tardive implication se ressent encore dans la participation des femmes à la vie publique : elles sont en moyenne 12% à investir en 2014 le rôle de maire en France, dont tout de même, celui de la capitale. Tout en relativisant la représentativité du chiffre eu égard au petit nombre de communes de l’île,  Mayotte peut se targuer de 18% de présence féminine à la tête des communes, avec 2 femmes élues maires aux dernières municipales. Zaïna Méresse, 1ère conseillère générale nommée à Dembéni, et son mentor Zéna Mdéré en sont la preuve, elles ont toujours été présentes au premier plan du combat politique à Mayotte.

Mémoire vivante de l’histoire de l’île, le docteur Martial Henry revient sur le vote des femmes « qui avait cours de 1946 à 1974 à Mayotte, alors territoire des Comores. Elles ont alors participé au vote à 64% en faveur du rattachement de l’île à la France ».

La parité exigée cette année sur les listes des municipales place les femmes de fait à des postes de responsabilité et devrait participer à un partage plus naturel de la chose publique dans l’avenir.

A.P-L.

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139510
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139510
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139510
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139510
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139510
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139510
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...