26.9 C
Dzaoudzi
dimanche 29 janvier 2023
AccueilslideLes Miss mamans ont défilé à Majicavo Koropa

Les Miss mamans ont défilé à Majicavo Koropa

«Mettre les mamans à l’honneur», c’est la volonté de quelques jeunes habitants de Majicavo Koropa. Ils y sont parvenus.

Les petits ruisseaux font-ils toujours les grandes rivières ?  L’action de jeunes adultes de Majicavo qui ont incité leurs mamans à se parer de tous leurs atours le temps d’un concours est-elle un pas vers la restauration de la parentalité ? Elle a en tout cas le mérite d’avoir drainé tout ce que le village compte de jeunes et très jeunes enfants samedi soir dans une ambiance familiale.

Défilé 2Ce que les jeunes nomment «le foyer», et qui n’est en réalité que les restes d’un bâtiment en ruine derrière l’école maternelle avait un look de décor volontairement tendance : projecteurs, lumière disco mobile multicolore, feuilles de palmier tressées, baffles tonitruantes pour un bâtiment minimaliste sans le vouloir…

Il est 20 heures et Moustakim Moussa court partout : «les membres du jury ne sont pas là !» Le président de l’association organisatrice Oulanga Wa Dubaï porte le spectacle sur ses épaules. Les choses s’organisent peu à peu. Les trois groupes qui doivent se produire arrivent tranquillement, les spectateurs sont de plus en plus nombreux, adultes et enfants.

Mais aussitôt commencée, la soirée est interrompue par un acte de vandalisme : le câble électrique est coupé et 22 euros et un téléphone sont dérobés. «La gendarmerie n’a pu se déplacer. Ce sont quatre jeunes que nous connaissons, nous renconterons leurs parents, et sans réparation de leur part, nous déposerons plainte», confie Moustakim Moussa.

Miss maman et ses dauphines, primées

Miroir, mon beau miroir...
Miroir, mon beau miroir…

Le câble réparé, la soirée peut se poursuivre avec les groupes de hip hop, dont Jigsawfire tout de rouge vêtus, le «Dix-quinze» de Petite Terre, Master du nord de Bandraboua, «All stars tek» de Koropa et «Garde la pèche» de Kawéni. Les mamans, mortes de trac, leur emboîteront le pas : déhanchés, pas assurés, chorégraphie… «ça fait une semaine que je les fais répéter !» lance Moustakim.

C’est Rifka Attoumani que les quatre jurés désigneront comme Miss Maman, avec Kassida Dalarmé en 1ère dauphine et en seconde Roukia Issouf. La Miss a eu droit à un portable, un salouva et des verres, mais les six participantes ont reçu de cadeaux.

L’entrée était payante, 3 euros, ce qui a permis à l’association de dégager 300 euros de recettes environ, «somme qui nous est demandée pour ouvrir un compte, étape nécessaire pour toute demande d’aide».

Oulanga Wa Dubaï s’est fait connaître en nettoyant la plage des Etoiles et la rivière passant à Bandrajou. «Nous avons programmé un nettoyage à côté du plateau du village», indique Moustakim qui poursuit parallèlement ses démarches de recherche d’emploi.
Spectateurs
Une bonne idée qui peut se décliner dans d’autres villages.

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...