30.9 C
Dzaoudzi
jeudi 2 février 2023
AccueilPolitiqueSaid Omar Oili président de l'Association des maires

Said Omar Oili président de l’Association des maires

Ce n’était pas la guerre des chefs, mais l’opposition entre deux tendances qui se votait ce matin: les pro et les anti Said Omar Oili. Il devra fédérer pour ne pas retomber dans les pièges de la mandature Boinahery.

SAMSUNG DIGITAL CAMERAL’élection avait lieu ce dimanche matin à Cavani. Deux candidats s’opposaient pour prendre la présidence de l’Association des maires qu’assurait jusqu’à présent Ibrahim Boinahery, dont le mandat n’a pas été reconduit à Tsingoni.

Le maire de Dembéni Souhibou Hamada se présentait contre Said Omar Oili, élu dès le premier tour à Dzaoudzi Labattoir, le dimanche 23 mars. Ce dernier, poids lourd de la politique locale, avait dès son élection pris une posture de leader par ses options : audit des finances de la commune, gel des indemnités des élus pour financer l’indexation etc. Souhibou Ahamada, lui, avait l’appui de l’UMP et du MDM, dont Daniel Zaidani.

Soutenu par les divers gauche, c’est d’une courte tête que s’impose Said Omar Oili, par 9 voix contre 8. Il y a donc de gros risques que le schéma du mandat Boinahery  se reproduise, avec la moitié des communes seulement adhérentes à l’Association des maires, les UMP ou centre droit s’en abstenant. “J’appelle à la solidarité, ne nous divisons pas, nous en aurons que plus de poids à Paris” argumentait Said Omar Oili dans son discours dans lequel il rendait hommage à l’action d’Ibrahim Boinahery.

Une élection sous tension

Les tensions étaient malgré tout exacerbées, il n’y eut donc pas de constitution de bureau, ni de vote de budget, “j’attends que tout cela se calme” déclarait le nouveau président avant de sauter dans l’avion qui l’amènera cette semaine à Paris pour rencontrer notamment la ministre George Pau-Langevin.

Une association qui va pouvoir commencer à tourner, les deux plus grosses communes contributrices en étant membres : Mamoudzou qui cotisera environ 50 000 euros par an, et Koungou. Dzaoudzi-Labattoir s’acquitte de 11 000 euros.

Le gouvernement n’entendra plus seulement la voix du Conseil général, “mais aussi celle des élus de proximité”. Il refuse de poursuivre la guerre avec son ennemi Daniel Zaidani, “je viens de lui écrire pour lui proposer une rencontre.”

Une seule et même voix, tout élu confondu ?

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139511
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139511
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139511
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139511
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139511
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139511
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...