29.9 C
Dzaoudzi
mercredi 1 février 2023
AccueilslideLes jeunes ambassadeurs se métamorphosent

Les jeunes ambassadeurs se métamorphosent

Leur mission les a changés. Les jeunes ambassadeurs européens créent des associations et montent des projets à l’issue d’une expérience réussie.

L'hymne européen interprété en shimaoré
L’hymne européen interprété en shimaoré

Mayotte a fêté l’Europe de la plus belle manière qui soit. L’hymne européen, interprété en langue mahoraise par Maissone Soilihi, a fait vibrer l’hémicycle du Conseil général, à deux reprises. Daniel Zaïdani en a redemandé !
L’Europe, ce vendredi 9 mai, c’était aussi le retour d’une expérience unique en son genre : le président du Conseil général recevait les jeunes ambassadeurs européens, entouré du sénateur Thani, de l’eurodéputé Omarjee et du président Payet de la Chambre d’agriculture.

Ces 16 jeunes avaient été sélectionnés en début d’année à l’issu d’un concours lancé sur internet par le Conseil général. Ils venaient partager une aventure qui les a métamorphosés. «On a visité le Sénat à Paris et les institution européennes à Bruxelles, des lieux qu’on ne voit qu’à la télévision. Et c’est assez impressionnant», confie Candide. «A ce moment-là, je me disais, il y a une semaine, j’étais devant la télé, et maintenant je défends mon île devant des gens importants, c’est fou !» raconte Myriam sous les applaudissements de l’hémicycle.

Une bénédiction

El Hadji, Myriam, Richard et Candide, quatre jeunes ambassadeurs
El Hadji, Myriam, Richard et Candide, quatre jeunes ambassadeurs

La jeune fille est intarissable sur son expérience : «On a rencontré des hommes politiques et on a découvert que ce sont des gens normaux, très gentils même. Grâce à ce voyage, j’ai aussi appris que la politique c’est très vaste et ça concerne tout le monde. Même dans ma vie sociale, il faudra que je fasse de la politique pour réussir. Et puis, je suis un peu féministe. J’ai grandi dans une famille d’hommes et j’ai souvent vécu ma féminité comme une malédiction. Aujourd’hui, je compte en faire une bénédiction !»

Les jeunes ambassadeurs ont laissé des traces positives de leur passage dans les différentes institutions qu’ils ont visitées. «Vous nous avez fait honneur, assure le député Mohamed Thani. Quand je retourne au Sénat, on me parle encore de vous. Vous avez contribué à ce travail que je mène sans relâche : faire connaître Mayotte.»

Une expérience qui change la vie

Yasmina et El Hadji deviennent meneurs de projets
Yasmina et El Hadji deviennent meneurs de projets

Ambassadeurs de Mayotte en Europe, les 16 jeunes sont maintenant des ambassadeurs de l’Europe à Mayotte. «C’est devenu concret pour nous et plus quelque chose de très lointain», confirme Armel. Manifestement grandis par leur mission, les jeunes en sortent également gorgés d’ambitions qu’ils comptent concrétiser très rapidement.

Ibrahim, 19 ans, monte un club de kayak sur Petite Terre. Il va partager son local, sur la plage du Faré, avec une entreprise créée par des lycéens de Pamandzi pour offrir un service de plage avec transat et parasols. Moustoiffa, 18 ans, travaille sur un projet de sensibilisation à la nature pour les jeunes, aussi bien terrestre que sous-marine. Matthieu, 17 ans, va créer une association de recherche et souhaite rassembler étudiants et professeurs autour des médecines traditionnelles mahoraises. Quant à Maria et Yasmina, 17 et 18 ans, elles mettent sur pied un projet de lutte contre l’illettrisme des adultes et une école de la deuxième chance pour les adolescents. Ils comptent tous solliciter mairies, conseil général et… l’Europe pour réaliser leurs premières initiatives.

Une expérience reconduite

L'eurodéputé Omarjee, le président Zaïdani et le sénateur Thani remettent les diplômes
L’eurodéputé Omarjee, le président Zaïdani et le sénateur Thani remettent les diplômes

L’expérience des jeunes ambassadeurs est un tel succès qu’elle sera reconduite l’an prochain a annoncé le président Zaïdani, avec quelques adaptations, en particulier sur le mode de recrutement qui sera beaucoup plus large. L’action pourrait même être copiée par d’autres territoires. Il se murmure que la Guyane envisagerait de lancer une aventure similaire.

«Je vais vous demander une faveur, conclut le sénateur Thani. Envoyez un signal fort à Bruxelles. Appelez à voter en masse aux élections du 25 mai pour faire mentir la logique de l’abstention. Si nous voulons que l’Europe s’intéresse à nous, intéressons-nous à l’Europe !»
Pour les jeunes, encore galvanisés, le message a été parfaitement reçu.
RR
Le Journal de Mayotte

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139117
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139117
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139117
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139117
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139117
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139117
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...