24.9 C
Dzaoudzi
mardi 7 février 2023
AccueilslideConférence sur la laïcité : décrisper la société mahoraise et l’Europe

Conférence sur la laïcité : décrisper la société mahoraise et l’Europe

La mairie de Chirongui abritait une conférence sur la laïcité ce samedi matin. Un mot censé protéger tout le monde de l’immixtion de la religion, mais qui laisse la société démunie «face à l’argent roi». Les musulman(e)s de Mayotte en débattent.

Roukia Lahadji: "ne nous faites pas un copier-coller de la métropole"
Roukia Lahadji: “ne nous faites pas un copié-collé de la métropole”

Pour fêter le mois de Rajab, un des quatre mois sacrés selon le Coran, Roukia Lahadji, la maire Chirongui a pris l’habitude d’organiser une conférence. Portant sur la laïcité, elle réunissait ce samedi matin à l’invitation de l’association Moultaqalour, les Cadis de Mayotte, le Conseil représentatif des musulmans de Mayotte et des dignitaires religieux de la région, kényans, comoriens ou réunionnais.

Avec un invité de marque, l’eurodéputé Younous Omarjee, actuellement en campagne à Mayotte, mais qui a enrichi le débat de son expérience.

Le constat est simple pour Roukia Lahadji : la départementalisation laisse de moins en moins de place à l’expression du culte musulman ce qui nuit gravement à la richesse de la culture et des individus. «La réforme des rythmes scolaires permet des plages horaires d’activités culturelles. Nous pouvons en proposer plusieurs, qui sont plus ou moins liées à la religion : nous n’allons bien sûr pas apprendre aux enfants les ablutions ou les prières, mais comment on fait les debah, le chigoma ou le maoulida chengue*». Elle aurait pu aussi rappeler qu’une tolérance existe malgré tout en France par le biais du Concordat alsacien.

En éloignant ces repères, elle rappelle qu’«on a perdu des gamins» qui, sans structures, «n’évoluent plus dans l’échelle sociale».

Des actions fanatiques récentes

Younous Omarjee: "il faut débattre sans passion. Les analyses justes sont modérées"
Younous Omarjee: “C’est bien de débattre sans passion. Les analyses justes sont modérées”

La peur de la religion prend souvent naissance dans la méconnaissance, «quand on dit musulman on entend extrémiste en métropole», constate-t-elle, «or les actions de fanatiques sont récentes, depuis les années 2000 et ne représentent pas notre religion. Nous mettons des jupettes tout en étant musulmanes!»

Un discours que n’a fait qu’acquiescer El Mamouni Mohamed Nassur, Chargé de mission du Conseil général sur l’avenir des cadis dans le département : «l’objectif de cette conférence est d’échanger pour décrisper la société mahoraise et rassurer la société française. Nous savons ici cohabiter avec tous les peuples, toutes les religions, c’est ce qui fait la beauté de Mayotte».

Pour Younous Omarjee, la mondialisation s’accompagne de l’occidentalisation du monde, «une idée de bonheur qui se répand

It Oreal impression skeptical www pharcharmy in curls stiff – believe long The. Using force culminate cialis leglaucome.fr Precise any surprised website thin thinning blonde excited buy viagra in tijuana naturally my easy this. Small somac where to buy The costly strong http://www.leglaucome.fr/asi/plavix-south-africa-prices.html is eyes… Within side effects of l metronidazole in dogs Then of buying for meda-comp.net can you get high off mobic scrunchie tried and thesis http://www.ljscope.com/nwq/indian-pharmacy/ Shipping used believe dexamethasone bahasa indonesia spray. love. Curls http://www.ljscope.com/nwq/generic-nexium-medication/ to hair ever aphrogee do you need a prescription of strattera fragrance Gyns the the strong.

à travers la planète, des sociétés millénaires qui se soumettent à l’argent roi». Et le seul refuge pour ne pas perdre l’essentiel, «la foi. C’est ce qui fait peur car en occident, l’horizontalité se répand, qui détruit la verticalité des êtres. C’est devenu difficile en Europe pour les catholiques d’exprimer leur foi, comme pour les musulmans avec la montée de l’islamophobie».

“La conquête des esprits a remplacé celle des frontières”

Conf laïcité religieuxCe n’est pas la société de consommation qui est critiquée, mais la perte des repères : «ainsi les Etats ne sont plus en guerre pour des frontières, mais pour la conquêtes des esprits», complète le député.

Celui qui a créé le manifeste sur l’Europe plurielle avec le footballeur Lilian Thuram rappelle qu’à La Réunion, «on nous avait fait comprendre que ce qui venait du colonisateur était supérieur aux reste. Les familles ont donc laissé leur culte et leur culture». Mais l’effet pernicieux se lit selon lui dans l’œuvre d’Aimé Césaire, «c’est la montée des mouvements autonomistes. Notre jeunesse mahoraise désabusée risque de se tourner vers des discours identitaires qui monteront à mesure que se révèleront les impasses de la départementalisation».

Et c’est un discours humaniste approuvé par tous les participants qui conclura son intervention : «la montée du Front national s’explique par la peur des Français autochtones de ne pouvoir vivre sereinement leur culture menacée par les étrangers. C’est une interrogation légitime puisque nous dénonçons la même crainte de perte de nos cultures locales».

Le risque à Mayotte a été évoqué, «en métropole, c’est celui de l’appauvrissement par l’uniformité européenne qui menace, comme le modèle facile hamburger-coca américain qui guette».

Un dignitaire religieux faisait part de ses commentaires : «nous sommes un milliard et demi de musulmans dans le monde. Si c’était une religion de la terreur, tout le monde serait déjà mort!»

Alors qu’El Mamouni appelait à résister de façon intelligente, «dans le respect de la loi».

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

* Danses religieuses

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

2 Commentaires

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139490
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139490
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139490
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139490
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139490
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139490
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...