24.9 C
Dzaoudzi
mardi 7 février 2023
AccueilEconomieTotal: des pompes automatiques et des contrats pour des bac + 5

Total: des pompes automatiques et des contrats pour des bac + 5

Créations de postes pour de jeunes diplômés, mises en place de pompes automatiques, communication sur la sécurité ou les moyens de paiement, Total Mayotte reprend la main sur sa communication pour redevenir une entreprise au service de ses clients.

Le programme Jeunes diplômés de Total Afrique et Proche-Orient
Le programme Jeunes diplômés de Total Afrique et Proche-Orient

Les derniers mois ont été difficiles pour l’image de Total. Le bras de fer avec le ministre Lurel sur le contrôle des marges a laissé l’impression d’une entreprise plus soucieuse de ses profits que des territoires sur lesquels elle est implantée. Quelques mois ont passé et voici la filiale mahoraise du pétrolier qui tente de reconstruire son image «au service des Mahorais et des mahoraises », avec des projets porteurs.

Total souhaite d’abord s’investir sur le terrain de l’emploi et en particulier celui des jeunes diplômés qui ne trouvent pas de première expérience professionnelle. Dans toute l’Afrique et le Proche-Orient, la société lance un programme «Jeunes diplômés» (Young graduate Program) qui vise à signer des contrats à 500 jeunes de niveau bac + 5 (Master 2).
Il s’agit de CDD d’une durée de six mois dans leur pays d’origine puis d’une année supplémentaire dans une autre filiale du groupe. «Ce sont de vrais postes, avec de vraies missions, précise Laurent Gautron, le Président de Total Mayotte. Le recrutement va se faire sur la base de dossiers et d’entretiens comme pour les candidats classiques.»

Pascal Gautron, le Président de Total Mayotte, très enthousiaste sur le projet Jeunes diplômés
Pascal Gautron, le Président de Total Mayotte, très enthousiaste sur le projet Jeunes diplômés

Dans notre département, ce sont ainsi deux jeunes Mahorais qui vont être rapidement recrutés dans le service commercial de la société. «A Mayotte, cette initiative prend une dimension particulière quand on sait que beaucoup de jeunes mahorais diplômés ne reviennent pas parce qu’ils ne trouvent pas de postes qu’ils pourraient attendre après de longues études», s’enthousiasme Pascal Gautron.
Une campagne de communication va être lancée la semaine prochaine aussi bien dans les médias que les stations-services. Les candidats pourront postuler sur un site dédié au recrutement du groupe.

Des pompes automatiques à la fin de l’année

Autre nouveauté annoncée par Total Mayotte ce vendredi matin, le déploiement des distributeurs automatiques de carburants (DAC). L’ensemble des syndicats de la société ont paraphé un accord d’entreprise, il y a deux jours, permettant l’installation de ces pompes automatiques. Cet accord permet d’éviter un conflit social car les craintes sur l’emploi ont été levées, ces machines à cartes ne concurrenceront pas les pompistes. Le service restera le même aux jours et heures d’ouverture actuels, ces pompes prendront le relai le soir, les week-ends ou pendant les jours fériés, au moment où actuellement, il n’est plus possible de faire le plein.

Les deux premiers DAC seront ouverts en octobre ou novembre, le temps de réceptionner les équipements et de faire des travaux de mise en sécurité spécifiques à ces pompes. Les stations qui les accueilleront ne sont pas encore choisies mais il pourrait s’agir de Passamainty et Kawéni. Les autres stations-services du département seront équipées en 2015.

Carte bleue pour les stations marines

Les deux camions citernes aux normes européennes de 16m3 chacun
Les deux camions citernes aux normes européennes de 16m3 chacun

Pascal Gautron a également choisi cette rencontre avec la presse pour faire deux dernières annonces. Il est désormais possible de régler son carburant avec une carte bancaire aux deux stations marines du Quai Ballou et du Quai Issoufali. Finis, les paiements en liquide ou par chèque pour les professionnels et les particuliers qui viennent faire le plein de leur bateau.

Enfin, Total a annoncé avoir réceptionné les deux derniers camions citernes aux normes européennes qui lui permettent d’avoir un parc de neuf citernes entièrement renouvelé. La société s’est soumise à des séries d’audits depuis le début de l’année sur la sécurité de ses lieux de stockage comme de ses systèmes de transport. Les jugements ont été très positifs pour la société.
RR
Le Journal de Mayotte

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139115
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139115
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139115
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139115
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139115
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139115
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...