30.9 C
Dzaoudzi
jeudi 2 février 2023
AccueilPolitiqueKaweni : objectif 2022 !

Kaweni : objectif 2022 !

A l’occasion de l’évaluation des projets de l’agence nationale de rénovation urbaine (ANRU), une partie de l’équipe municipale s’est rendue à Kaweni. Sur le modèle de Mgombani, le quartier pourrait être intégralement réhabilité par tranches, avec des travaux qui pourraient s’achever dans huit ans.

Kawéni-Mangatélé : le maire et certains de ses adjoints avec les membres du CES
Kawéni-Mangatélé : le maire et certains de ses adjoints avec les membres du CES

La décision du gouvernement n’est pas encore prise. D’ici la fin du mois de juin, il devrait publier la liste des quartiers prioritaires qui bénéficieront de crédits importants pour des programmes de réaménagement massif. Pour Mayotte, il s’agirait d’un 2e PRU, plan de rénovation urbaine, financé par l’agence nationale du même nom (ANRU).

Le gouvernement a promis de retenir 200 quartiers prioritaires à l’échelle nationale dont 30 en Outre-mer. A Mayotte, trois villages sont sur les rangs : Majicavo, la Vigie et surtout Kawéni qui a l’avantage d’avoir été lancé par la précédente municipalité. «Avoir aujourd’hui un maire qui vient de Kaweni, c’est la meilleure garantie d’une continuité de l’action municipale», indiquait Sidi Nadjayedine, l’adjoint chargé de la politique de la ville dans les rues de Mangatélé, le quartier de Kawéni en face des pompiers.

A Kawéni, le maire voulait convaincre de l’urgence

A Mangatélé, Mohamed Majani, le nouveau maire de Mamoudzou et certains de ses adjoints, sont venus montrer le quartier à deux personnes qui pourraient faire pencher la balance.
Ces deux derniers jours, l’ANRU a envoyé des membres de son comité d’évaluation et de suivi (CES) pour se faire une idée de la bonne marche des projets qu’elle finance. Fabrice Peigney, le secrétaire général et Damien Kacza, chargé de mission au CES, sont venus se faire leur opinion sur Mayotte.

Le quartier de Mgombani en plein chantier
Le quartier de Mgombani en plein chantier

Au cours de deux matinées de travail, à la mairie de Mamoudzou puis à la DEAL, ils souhaitaient se rendre compte de l’avancement du premier projet de l’ANRU à Mayotte, le quartier de Mgombani.
Classé en zone urbaine sensible (ZUS), Mgombani a bénéficié d’un plan de rénovation urbaine (PRU) au niveau national. Insalubrité, réseaux de voirie, assainissements inadaptés, constructions anarchiques, tous les problèmes du quartier ont été attaqués de front.

Même si le projet a connu des retards, il est aujourd’hui dans sa dernière phase. Il ne reste plus à lancer que deux programmes immobiliers privés et une crèche. Au final, Mgombani va bénéficier de 121 logements neufs et 128 logements rénovés dont les cases SIM qui devraient être en chantier à partir de septembre. Ce sont aussi les réseaux d’assainissement, la voierie et l’ensemble des espaces publics qui auront été reconstruits : un square devrait ainsi voir le jour.
Dans le quartier, le collège est également en cours d’agrandissement.

Kaweni réhabilité ?

La présentation de Kawéni aux membres du comité de suivi de l'ANRU
La présentation de Kawéni aux membres du comité de suivi de l’ANRU

Si les membres du comité d’évaluation ne décident pas, leur avis favorable sur Mgombani permettrait de booster de nouveaux projets à Mayotte. C’est la raison pour laquelle, ils se sont retrouvés dans les rue de Kaweni, pour mettre des images et de la vie sur des dossiers techniques.

Kawéni, on le sait tous, fait face à des problématiques encore plus importantes que Mgombani. De nombreuses probatiques sociales se rajoutent aux questions urbaines. Si le projet est retenu par le gouvernement, les études et les «protocoles de préfigurations» pourraient redessiner le quartier pour un début des travaux en 2018. «Notre travail consistera aussi à mettre en place des actions échelonnées pour améliorer rapidement la vie des habitants, comme sur les eaux pluviales», précise Thibaud Simonin, directeur du projet ANRU à la ville de Mamoudzou.
Le nouveau Kaweni pourrait donc être achevé dans huit ans, si tout se passe bien.
RR
Le Journal de Mayotte

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139124
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139124
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139124
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139124
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139124
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139124
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...