29.9 C
Dzaoudzi
lundi 26 février 2024
AccueilUneSonorités électrisantes pour voyage musical

Sonorités électrisantes pour voyage musical

Premier et unique concert à Mayotte ce soir de Subhash Dhunoohchand. Mauricien, Français, Indien… il propose une musique électronique qu’il présente comme une «rencontre entre l’Inde classique et moderne».

Il habite à La Réunion, est originaire de Maurice et va demander à disposer de la nationalité indienne. Depuis quelques années, il passe du temps à Londres après avoir commencé son parcours musical en Suède… Mais ce soir, c’est Mayotte que Subhash Dhunoohchand ajoute à son tableau de chasse. Il est en concert unique à 20h30 au centre universitaire de Dembéni à l’initiative d’Hippocampus.

Subhash en concert en Inde en 2013
Subhash en concert en Inde en 2013

Véronique Méloche, la présidente de l’association culturelle, est tombée sous le charme à Mohéli. Subhash Dhunoohchand y donnait un concert sous l’égide de l’Alliance française : «Nous étions très surpris du monde qui s’était déplacé et du succès de la soirée», se souvient Subhash qui est d’ailleurs à nouveau programmé dans la petite île comorienne vendredi prochain… Deux dates, à quelques mois d’intervalles, une telle programmation est rarissime de la part de l’Alliance française.

Un objet musical et un message de paix

Même s’il est difficile de mettre des mots sur ses création, Subhash sait qu’il doit se plier à l’exercice : «Mon travail, c’est un peu la rencontre entre la musique classique indienne et la musique électronique… mais il ne faut pas s’attendre à avoir des rythmiques de basses. C’est une musique plutôt reposante même si des gens dansent sur mes rythmiques.»

A La Réunion, comme partout, tabla et ordinateur et la musique de Subhash peut décoller
A La Réunion, comme partout, tabla et ordinateur et la musique de Subhash peut décoller

Son premier album est sorti il y a plus de 20 ans, après un long séjour en Suède. Pendant 5 ans, il y a participé à une master class pendant laquelle il a découvert un monde musical occidental qu’il ne connaissait pas, celui de la musique électronique qui était en plein essor. «Je n’arrivais pas à comprendre ce que j’entendais. Mais à force de curiosité, je suis entré dans un autre univers et ça m’a donné envie de créer.»

Des invités et des surprises

Le concert qu’il va donner ce soir est la continuité d’un travail commencé il y a 15 ans «et ce n’est pas seulement un objet musical», prévient-il. «C’est aussi le moyen de véhiculer un message de paix, d’amour et de non-violence. C’est une musique qui touche l’âme de ceux qui viennent l’écouter».

Comme toujours, des invités vont venir partager un peu de ce concert pour apporter leur propre univers musical et le mélanger à celui de Subhash : Abou Chiabi, le père du folk comorien avec son saxo, le marocain Hamid Bel qui viendra avec son violon oriental et Thierry Rateau et son Kora, un instrument à corde africain.
Le groupe de Hip Hop de Dembéni, Dangerous Crew, devrait également offrir quelques performances sur la musique de Subhash. Et Hippocampus promet d’autres surprises au cours de la soirée.
RR
Le Journal de Mayotte

4 Commentaires

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139117
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139117
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139117
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139117
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139117
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139117
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...