28.9 C
Dzaoudzi
jeudi 23 mai 2024
AccueilEducationRevendications au lycée de Dzoumogné

Revendications au lycée de Dzoumogné

La contestation s’est propagée depuis ce week-end à la plupart des classes de l’établissement : les élèves du lycée de Dzoumogné refusent de suivre les cours pour protester contre la matinée de cours du samedi et sur d’autres points dont le repas servi à midi.

Les élèves délégués réunis avant de rencontrer le proviseur
Les élèves délégués réunis avant de rencontrer le proviseur

Quelques classes seulement travaillent toujours ce lundi selon le responsable de l’établissement, 2 ou 3 sur une trentaine que compte le lycée.

Plusieurs points sont revendiqués, mais c’est surtout la matinée de cours du samedi et la qualité de la collation qui cristallisent la grogne lycéenne.

C’est l’année dernière que, face à la progression du nombre d’élèves, le lycée a décidé d’ouvrir ses portes le samedi, «pour permettre d’ouvrir davantage de sections», précise Didier Drusch, le proviseur. « Nous n’avons pas de journée de récupération », réclament les lycéens. Ils conviennent néanmoins avoir une demi-journée de libre dans la semaine.

La revendication a été portée en conseil d’administration jeudi soir, et a étonnamment gagné les élèves ensuite. Pour le vice-rectorat, rien d’exceptionnel, « en métropole, les lycées sont aussi ouverts le samedi matin ». Peu de chance donc que les élèves soient entendus sur ce point.

Mais ils relèvent une déficience de l’encadrement cette matinée là, « et il n’y a pas d’infirmerie ». En effet, pas manque de locaux, infirmier et assistante sociale sont accueillis dans le collège de l’autre côté de la rue qui est fermé le samedi. « Un dispensaire est néanmoins présent dans le secteur », relève l’encadrement du lycée qui indique qu’un ou plusieurs représentants sont présents le samedi.

Une collation frugale

Pour Didier Drusch le proviseur du lycée, revenir sur le samedi signifierait fermer des sections
Pour Didier Drusch le proviseur du lycée, revenir sur l’ouverture du samedi signifierait fermer des sections

Autre point de crispation, la collation. « Le riz est encore congelé, et les repas sont peu copieux ! » dénoncent  les élèves. Ce repas froid, servi en milieu de journée toute la semaine en dehors du samedi, est accessible moyennant le versement de 30 euros par an, le reste étant pris en charge par la Caisse d’allocations familiales. Si la charge est supportable par l’ensemble des familles, certains jeunes indiqueraient vouloir payer plus pour avoir mieux, « mais cela exclurait de fait les familles les plus pauvres », remarque Didier Drusch.

Ce problème est récurent à Mayotte où une réflexion globale sur la qualité des repas est menée en préfecture. En attendant, les récriminations ne pourront vraisemblablement être portées qu’à la renégociation du contrat avec le prestataire de service à Dzoumogné.

Livraison de la restauration scolaire, "pas assez copieuse" pour les élèves
Livraison de la restauration scolaire, “pas assez copieuse” pour les élèves

Le mouvement permet d’exprimer d’autres doléances. Parmi elles, le ramassage scolaire par la société Matis, dont la fréquence ne leur permettrait pas d’arriver avant la fermeture des bureaux des sociétés dont ils recherchent les stages, mais aussi les toilettes, dont la partition garçons-filles a été gommée au bénéfice d’un bloc commun, ou encore le matériel d’enseignement déficient. Le vice-rectorat reconnaît la vétusté du lycée, « c’est pour cela qu’il est prévu de le remplacer dans deux ans ».

Une réunion d’élèves délégués se tenait en matinée pour rencontrer ensuite le chef d’établissement.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

2 Commentaires

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139510
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139510
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139510
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139510
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139510
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139510
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...