29.9 C
Dzaoudzi
lundi 26 février 2024
AccueilSociétéSécurité sociale, les avancées pour Mayotte

Sécurité sociale, les avancées pour Mayotte

L’article 20 du projet de loi de financement de la sécurité sociale pour l’année 2015 était en discussion ce week-end au Sénat. L’alignement de la protection mahoraise sur le droit commun est en cours avec trois avancées que le sénateur Thani Mohamed Soilihi considère comme majeures.

Les médecins libéraux demandaient un rattrapage des droits à la CSSM
Les médecins libéraux demandaient un rattrapage des droits à la CSSM en octobre

Deux sont déjà connues puisqu’il s’agit de la réorganisation comptable de la Caisse de Sécurité Sociale de Mayotte (CSSM) qui permettra le rapprochement des prestations de celles applicables dans les caisses de métropole, et du transfert de gestion des prestations familiales de la CAF Réunion à la Caisse de sécurité sociale de Mayotte, ce qui répond « à un souhait légitime des mahorais ».

En effet, les politiques d’actions sociales doivent répondre à des problématiques mahoraises bien différentes de La Réunion. La création d’une CAF de plein exercice a Mayotte a pour l’instant été écartée en raison du nombre trop faible d’assurés sociaux.

Aucune suppression d’emploi n’est envisagée à la suite de ce rapprochement CAF-CSSM, c’est du moins ce qu’a affirmé Marisol Touraine, la ministre de la santé.

Tarification à l’acte

Troisième avancée, l’article 20 permet de faire rentrer dans le droit commun la tarification des séjours hospitaliers des assurés de Mayotte lorsqu’ils doivent recevoir des soins sur le territoire national hors de l’île. Jusqu’ici, ces derniers se voient facturer des tarifs journaliers de prestation (TJP), au lieu d’une tarification à l’acte.

Cet alignement sur le droit commun de la tarification des séjours hospitaliers générerait une économie pour l’assurance maladie estimée à 4 millions d’euros si l’on se réfère aux données de facturation disponibles.

Thani Mohamed-Soilihi a salué la mise à niveau engagée par le Gouvernement en faveur de la protection sociale à Mayotte depuis mai 2012, rappelant ainsi l’instauration sur le territoire de l’allocation de logement sociale (ALS) et l’allocation de logement familiale (ALF), ou encore la très prochaine extension de l’allocation personnalisée pour l’autonomie des personnes âgées (APA) et de la prestation de compensation du handicap (PCH) au 1er janvier 2015.

Il a néanmoins déploré que certaines prestations, telles que le RSA, soient moitié moins élevées que dans les autres départements français, et que d’autres, comme l’Aide Médicale d’Etat (AME) ou la Couverture Maladie Universelle Complémentaire, n’existent toujours pas et a encouragé le Gouvernement à poursuivre et accélérer l’harmonisation des prestations sociales.

A.P-L.
Le Journal de Mayotte

 

 

 

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

2 Commentaires

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139511
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139511
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139511
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139511
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139511
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139511
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...