29.9 C
Dzaoudzi
lundi 26 février 2024
AccueilEconomieFonds européens : des changements à voter en Séance plénière

Fonds européens : des changements à voter en Séance plénière

L’Europe et ses méandres viennent perturber le calendrier de fin de semaine du département : les élus vont devoir se prononcer en urgence sur des modifications d’attribution des fonds.

PlénièreUne Séance plénière extraordinaire est programmée au Conseil général pour ce vendredi matin. « Trois rapports sont au programme dont l’un sur le Revenu de Solidarité active, mais c’est surtout le Programme Opérationnel européen qui va nous occuper », nous annonce Daniel Zaïdani, le président du CG.

En effet, deux évolutions sont à entériner par les élus du département. La première concerne le Fonds structurel Feder, doté de 151 millions d’euros. Initialement, 44 millions d’euros de cette somme devaient être destinés aux projets permettant de compenser les surcoûts liés à l’éloignement de notre île. Une compensation, appelée Feder RUP, qui ne serait plus dotée qu’à hauteur de 2,8 millions d’euros, à la suite d’une négociation entre Paris et Bruxelles.

Le FEAMP connu

Ce qui n’impacterait toutefois pas l’enveloppe globale Feder de 151 millions d’euros puisqu’elle a été annoncée comme forfaitaire. Si nous utilisons le conditionnel, c’est que les cabinets travaillent encore sur ce dossier, les arcanes européennes étant souvent difficile à déjouer.

L’Etat, qui est autorité de gestion a donc dû réécrire une maquette financière, avec des ventilations différentes, sur laquelle doivent se prononcer les conseillers généraux. L’hôpital de Petite Terre (26M€), les transports maritimes (22M€) et l’accroissement des capacités portuaires (24M€) ont ainsi vu leur montant modifiés.

Le montant global de la maquette Feder/Fse a également été changé puisque selon les services du CG, il est passé de 325 millions à 408 millions d’euros.

D’autre part, une autre maquette, celle du Feamp qui alloue les fonds à la pêche, a été reçue le cette semaine. Dotée de 3,2 millions d’euros, elle comprend 15 axes, allant du diagnostic au plan de production en passant par une stratégie de développement locale, sur lesquels le Conseil général devra aussi se prononcer.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

 

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139511
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139511
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139511
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139511
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139511
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139511
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...