29.9 C
Dzaoudzi
lundi 26 février 2024
AccueilPolitique« C’est Mayotte entière qui a été salie ! »

« C’est Mayotte entière qui a été salie ! »

Les agents du conseil général de Mamoudzou ont spontanément décidé d’un mouvement de solidarité à 10 heures ce vendredi matin avec leur président, agressé par un déversement d’excréments d’animaux hier.

Défilé dans la cour du Conseil général
Défilé dans la cour du Conseil général

« C’est de la barbarie, ce n’est pas humain », lance une cadre qui connaît bien la maison, « ce n’est pas un geste contre le président, mais à nous tous. C’est Mayotte tout entière qui a été salie ! »

Jacques Toto, secrétaire général du conseil général, a du mal à trouver ses mots : « c’est choquant ! Ce n’est par parce qu’ailleurs de telles pratiques existent qu’il faut les reproduire. C’est un acte qui touche un élu, donc la démocratie. »« On se sent humilié ! », témoignait de son côté le conseiller général d’opposition de Mamoudzou 2, Zaïdou Tavanday.

Les quatre jeunes présentés au parquetPancarte institutions

Le parallèle de l’agression physique qui supplante les mots incitait d’ailleurs certains à faire un amalgame rapide avec les actes contre Charlie Hebdo. « C’est la première fois que nous connaissons ce genre d’action », indiquait un agent, et les pancartes brandies soulignaient cette volonté de solidarité : « Indignation contre toutes atteintes à la dignité humaine”, “citoyennes, citoyens, respectons nos institutions.”

Après plusieurs tours du parterre fleuri dans la cour du conseil général, les 200 agents du siège ont attendu l’encadrement policier nécessaire à un défilé tout aussi spontané vers le rond point Passot, pour une halte place de la République. Alain Kamal-Martial, directeur du service culturel du département, y prenait la parole pour remercier la présence de tous, tout en condamnant fermement cette agression.

Les quatre auteurs des faits qui indiquaient hier lors de leur interpellation, être membres du Syndicat des jeunes agriculteurs, avaient été placés en garde à vue. Ils étaient présentés ce vendredi au parquet.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...