28.9 C
Dzaoudzi
mercredi 29 novembre 2023
AccueilEconomieEurope : les premiers projets sur l’emploi des jeunes validés

Europe : les premiers projets sur l’emploi des jeunes validés

Le nombre insuffisant de dossiers lors du 1er appel à projet a incité la préfecture à relancer la machine : 15 porteurs de projet étaient venus prendre des notes sur cette première programmation européenne.

Les grandes règles de gestion du FSE expliquées par Julie Tiberti-Mallegol
Les grandes règles de gestion du FSE expliquées par Julie Tiberti-Mallegol

Une quinzaine de participants, collectivités ou organismes de formation, avaient répondu au 2ème appel à projet dans le cadre de l’Initiative pour l’Emploi des Jeunes.

Ce premier programme européen doté de 9,2 millions d’euros, finance des actions en faveur de tous les jeunes âgés de moins de 26 ans sans emploi et ne suivant ni études ni formation, résidant dans les régions éligibles, et qui sont inactifs ou chômeurs (y compris les chômeurs de longue durée), qu’ils soient inscrits ou non en tant que demandeurs d’emploi. Un large pan de la jeunesse de l’île est donc directement concerné.

Un premier appel à projet avait eu lieu en décembre 2014, mais compte tenu de l’insuffisance des réponses et du nombre de dossiers incomplets, le préfet de Mayotte, en sa qualité d’autorité de gestion, et en concertation avec le conseil général, a renouvelé l’appel.

Les porteurs de projet ont été avertis, pas de rigueur, pas de financements européens, même pire, pas de remboursement !

Ticket de métro

« Il faut entrer dans le timing du dispositif, produire un plan de financement sincère pour ne pas risquer d’être contesté et pousser la rigueur jusqu’à conserver le justificatif du moindre ticket de métro pour ceux qui se rendent en métropole », recommande Jacques Launay, Responsable du pôle « entreprises, emploi, économie » à la Dieccte, qui assure la co-instruction des dossiers avec Julie Tiberti-Mallegol, au Secrétariat général aux Affaires régionales de la préfecture de Mayotte.

Ils sont partenaires dans la commission de suivi de l’action avec une exigence de qualité, « pour permettre aux porteurs de projet d’être en mesure de se faire rembourser de leurs avances par l’Europe ».

Et c’est vraiment la petite bête qui est recherchée comme ont pu se rendre compte les candidats lors de la réunion d’information ce jeudi matin à la Dieccte en apprenant qu’ils devraient faire notamment la preuve du nombre d’heures précises passées par tel salarié sur le projet retenu. « Je leur explique les grandes règles de gestion du Fonds social européen », indique l’intervenante.

Entreprise virtuelle, salariés virtuels

Les porteurs de projet en demande d'information
Les porteurs de projet en demande d’informations

Les dossiers sont ensuite examinés en Comité Régional unique de programmation (CRUP) qui donne un avis sur les opérations à retenir. Trois projets ont déjà été validés après le premier appel à projet.

Le premier porte sur la création bilan d’orientation individualisé par un acteur privé, sur prescription de la Mission locale et du Pôle emploi.

Le second est mené par le BSMA dans le cadre de leur montée en puissance, et le troisième, novateur, porté par Revelatio, propose la création d’une entreprise virtuelle où les candidats seraient mis en situation fictive d’emploi de type Direction de ressources humaines, comptabilité ou gestion. Il s’adresse à des jeunes diplômés, « mais qui ne sont pas hors champ de l’IEJ pour être sans solution d’emploi sur une longue période ».

SGAR et Dieccte agissent également pour coordonner plusieurs actions, « pour qu’un jeune évalué par un dispositif puisse bénéficier de l’orientation et du suivi proposé par un autre », indique Jacques Launay.

En matière de fonds européens, il n’y a donc pas de miracle : l’organisation ne naît pas de l’Europe, seules les structures qui font déjà preuve de rigueur ont leur chance.

La date de clôture des candidatures est fixée au 6 mars 2015*.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

* Pour plus d’informations, https://www.mayotte.pref.gouv.fr/DOSSIER L’Europe s’engage à Mayotte. IEJ : dépôt de dossier dématérialisé sur le site internet «  Ma démarche FSE » en fonction des dates des appels à projet

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139517
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139517
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139517
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139517
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139517
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139517
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...