29.9 C
Dzaoudzi
lundi 26 février 2024
AccueilFil infoTir de flashball: le gendarme ne fera pas appel de sa condamnation

Tir de flashball: le gendarme ne fera pas appel de sa condamnation

L’adjudant de gendarmerie Boris Roumiantseff ne fera pas appel de sa condamnation par la cour d’assises de Mayotte à 2 ans de prison avec sursis.

Maître Liénard défend aitun gendarme visiblement très secoué par les faits qui lui sont reprochés
Maître Liénard défendait un gendarme visiblement très secoué par les faits qui lui sont reprochés

Le vendredi 20 mars 2015, il avait été reconnu coupable de violences volontaires ayant entraîné l’infirmité permanente du jeune Nassuir, âgé de 9 ans au moment des faits. En plein crise sociale de la vie chère en octobre 2011 à Mayotte, il avait fait usage de son flashball contre l’enfant, sur la plage de Longoni. Croyant son collègue menacé par le petit, il avait indiqué avoir visé Nassuir au thorax mais c’est finalement le visage qui avait été touché. Le gamin avait été évacué à La Réunion et avait perdu son œil.

Après le verdict, Me Liénard, son avocat, avait fait part de sa déception mais le gendarme, fortement secoué par cette affaire, a préféré tourner la page et ne pas revivre un deuxième procès. «Il lui tardait aussi de redevenir un gendarme normal», a précisé son avocat au JDM. La décision de la cour d’assises lève en effet le contrôle judiciaire auquel il était astreint depuis le début de l’affaire. Cantonné à des tâches administratives, il va désormais pouvoir retourner progressivement sur le terrain.

Il reste encore le dernier volet de l’affaire à juger, qui concernent les intérêts civils. C’est le moment où on connaîtra le montant des dommages et intérêts touchés par l’enfant et ses proches. Ce volet devrait être instruit par le tribunal administratif de Mayotte dans les mois qui viennent.

A LIRE SUR LE JDM:
L’émouvante ouverture du procès du tir de flashball
Affaire Nassuir: la détresse d’une famille, les doutes sur le flashball
Verdict de l’affaire du tir de flashball : 2 ans de prison avec sursis

Article précédentfilm3
Article suivantfilm4

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139116
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139116
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139116
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139116
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139116
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139116
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...