29.9 C
Dzaoudzi
lundi 26 février 2024
AccueilFil infoLa Réunion: un requin bouledogue à l’origine de la mort de l’enfant...

La Réunion: un requin bouledogue à l’origine de la mort de l’enfant à 15 mètres du rivage

L’enfant décédé ce dimanche matin à La Réunion à la Pointe des Aigrettes, dans l’ouest de l’Île, a été victime d’un requin-bouledogue. C’est ce qu’indiquent les premières conclusions de l’examen du corps du petit Elio, 13 ans, effectuées peu de temps après le drame, et communiquées par le parquet.
L’enfant, happé par le requin, n’avait aucune chance : sa jambe et son bras droits ont été sectionnés et une partie de son abdomen arraché.

Depuis le drame, le déroulement des événements a été reconstitué par les enquêteurs. Ce matin, vers 9h15, l’adolescent de 13 ans pratiquait le bodyboard à une quinzaine de mètres du rivage, sur le spot des Aigrettes au niveau du Cap Homard. Il a donc été happé par le squale et il est décédé des suites de ses blessures malgré l’intervention immédiate des secours.

Forte émotion à La Réunion où l'adolescent était bien connu du milieu du surf
Forte émotion à La Réunion où l’adolescent était bien connu du milieu du surf

7 autres personnes à l’eau

Sept autres personnes se trouvaient alors à l’eau, sur ce lieu de surf bien connu et fréquenté. Toutefois, cet endroit restait concerné par l’interdiction de baignade et d’activités nautiques en vigueur selon l’arrêté préfectoral qui court jusqu’au 15 février 2016.

Sur le site, depuis ce matin, une grosse émotion est palpable, d’autant plus que le jeune adolescent était bien connu du milieu du surf et de la glisse local. Le champion était notamment sur le point de faire partie du Pôle Espoir.

Dispositif post-attaque activé

Après l’attaque, la préfecture de La Réunion a déclenché la procédure post-attaque prévue par la gestion de crise requin.
Ce dispositif prévoit la réalisation d’opérations de pêche ciblées aux alentours immédiats du lieu de l’attaque. Le comité régional des pêches, en charge de sa mise en œuvre, mobilise actuellement des navires de pêche professionnelle sur le secteur, de Saint-Gilles à la baie de Saint-Paul.
Mais surtout, la préfecture réunionnaise rappelle que plus que jamais, l’interdiction des activités nautiques et la baignade est “impérative” dans la bande des 300 mètres, comme le prévoit l’arrêté en cours.

Le JDM
avec le JIR

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139120
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139120
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139120
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139120
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139120
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139120
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...