29.9 C
Dzaoudzi
lundi 26 février 2024
AccueilFaits diversAzihary-Liétar : La maison de la discorde promise à destruction

Azihary-Liétar : La maison de la discorde promise à destruction

La maison de Vincent Liétar est devenue le symbole de la profonde discorde qui anime les deux hommes. La maison du père de Bao pourrait être détruite ce jeudi matin à 8h.

Vincent Liétar à la sortie d'un des nombreux épisodes judiciaires qui l'ont opposé à la SIM
Vincent Liétar à la sortie d’un des nombreux épisodes judiciaires qui l’ont opposé à la SIM

La tension est à son comble entre le directeur de la Société Immobilière de Mayotte et son ex-directeur de production : bien que les deux hommes se soient séparés en 2012, la cicatrice est encore à nue.

A l’époque, Vincent Liétar est accusé de vol de documents et de retarder des opérations en cours. Ce qu’il conteste. La justice considérera son licenciement comme abusif, la SIM est condamnée. Mais un jugement ordonne à l’employé de quitter son logement de fonction. Quelques mois plus tard, en février 2014, le juge du tribunal de grande instance de Mamoudzou indique que la société aurait dû lui proposer un bail. Il n’est donc plus expulsable, sous réserve d’un versement de 1.000 euros par mois, “ce qui me va”, indique Vincent Liétar. La SIM fait appel.

Et Mahamoud Azihary, dans un mail envoyé ce mercredi aux médias, indique ne jamais avoir vu un centime.

Rebondissement il y a quelques jours, le terrain où est sise ladite maison, fait l’objet d’un programme de démolition construction, « comme la SIM en fait à Passamainty, à Mamoudzou, à Pamandzi, à Labattoir (…) la 121e opération de ce genre », précise le directeur de la SIM qui compte ainsi construire 5 nouveaux logements par logement démoli.

Plus d’eau, ni d’électricité

Mahamoud Azihary au siège de la SIM
Mahamoud Azihary au siège de la SIM

Outre le fait qu’il revendique ne pas être expulsable, Vincent Liétar fait valoir la qualité architecturale de sa maison, « construite en 1983 en forme de dôme, avec des artisans du Tour de France », et son attachement. Une photo était d’ailleurs parue chez nos confrères des Nouvelles de Mayotte, une sollicitation de la presse qui n’a pas dû apaiser le conflit.

Le cachet de la maison, ce n’est pas une raison valable pour Mahamoud Azihary que nous avons contacté : « n’importe quel architecte peut reconstruire sur plan exactement la même chose ailleurs. »

Ce mercredi, la tension vient à nouveau de monter d’un cran : le locataire n’a plus d’eau ni d’électricité, les services de EDM et de la SMAE étant intervenus sur la demande de la SIM. Non sans tensions, Mahamoud Azihary accusant Vincent Liétar d’avoir proféré des menaces de mort, dont l’intéressé se dit bien incapable.

Demain, les tractopelles sont annoncées pour 8h au domicile de celui qui est aussi connu à Mayotte comme le papa de Bao, une bande dessinée qui retrace la vie mahoraise. « J’ai des milliers de BD à la maison, je n’ai sorti aucun meuble », indique-t-il, « j’ai même convié quelques amis à un café froid demain matin ».

De son côté, Mahamoud Azihary évoquait, hier mercredi soir,  la possibilité que l’Etat intervienne pour bloquer la démolition, « mais à cette heure, je n’ai reçu aucune notification ».

La nuit a peut-être pu porter conseil. Inch Allah !

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139513
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139513
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139513
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139513
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139513
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139513
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...