27.9 C
Dzaoudzi
dimanche 3 mars 2024
AccueilorangePourquoi les conventions collectives sont au cœur des conflits sociaux à Mayotte

Pourquoi les conventions collectives sont au cœur des conflits sociaux à Mayotte

Les conventions collectives nationales ne s’appliquent pas automatiquement à Mayotte. Il va donc falloir apprendre à négocier. C’est l’objet des grèves qui se généralisent dans le secteur privé.

DieccteLes nombreux conflits sociaux BFC OI, SMAE, SFR que traverse le territoire semblent tous tourner autour de trois mots, « l’application des conventions collectives ».

Les conventions collectives nationales (CCN), sont des accords négociés entre les organisations professionnelles d’employeurs et les organisations syndicales représentatives des salariés. Elles complètent le Code du travail en apportant des garanties sociales aux salariés concernant leurs conditions de travail et d’emploi. Ces derniers veillent donc sur les avancées susceptibles de les intéresser. Il y a en France plus de 300 conventions collectives.

Mais à Mayotte, elles ne s’appliquent pas automatiquement. Le Code du travail qui comprend entre autres le contrat de travail, l’hygiène, les congés, les salaires, la classification, le licenciement, n’est en effet pas le même qu’en métropole ou que dans les autres DOM. C’est ce point précis qui pose problème.

Les avancées sociales dans chaque branche doivent donc être issues d’une négociation entre partenaires sociaux. Chez Total ou Somagaz par exemple, ce dialogue entre syndicats et dirigeants, a permis d’aboutir à une transposition locale des conventions

Transformer le Code du travail

Les Conventions collectives sont débattues sans l'assistance de la Dieccte chez SFR
Les Conventions collectives sont débattues sans l’assistance de la Dieccte chez SFR

De même, la réécriture de la convention collective d’entreprises du Bâtiment et travaux publics en 2014 a permis son extension à l’ensemble du secteur du BTP par le préfet de Mayotte.

Dans le conflit SFR en cours, les salariés revendiquent l’application de la convention collective avec une grille des salaires identique à celle de leurs homologues réunionnais. Ils citent en exemple leurs concurrents mahorais, Orange et Only, bénéficiaires de conventions collectives. « C’est une application volontaire de la part des dirigeants de ces enseignes comme cela s’est passé pour le secteur bancaire », explique Monique Grimaldi, directrice de la Dieccte (Direction des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi).

La direction de SFR a donc toute latitude de mettre en place une application volontaire identique, ou parvenir à un accord sur des conventions collectives locales avec l’intersyndicale CFDT-CFE CGC-UNSA.

Rien n’empêche donc les partenaires sociaux de se réunir, « ils n’ont d’ailleurs pas besoin de la Dieccte, une Direction des ressources humaines ou les conseils d’un avocat suffisent », complète Monique Grimaldi. Le service de l’Etat est actuellement sur tous les fronts avec un personnel restreint.

Le plus simple serait de transformer le code du travail comme ce fut le cas pour les autres DOM. Mais beaucoup d’avancées manquent à l’appel pour cela : les régimes de prévoyance, les complémentaires santé ou les retraites complémentaires… Le risque de déstabiliser l’économie est toujours invoqué, avec en toile de fond, les craintes d’appel d’air depuis les îles comoriennes.

Pour l’instant, aucune avancée n’est annoncée depuis Paris, et le document-cadre Mayotte 2025 devrait justement permettre de débroussailler le terrain.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139510
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139510
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139510
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139510
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139510
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139510
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...