29.9 C
Dzaoudzi
lundi 26 février 2024
AccueilEconomieLe transport scolaire divisé en quatre lots s’ouvre aux petits transporteurs

Le transport scolaire divisé en quatre lots s’ouvre aux petits transporteurs

Cela ne va pas être facile de répondre à un tel appel d’offre : deux mois pour présenter un dossier ficelé et pour trois ans d’activité… La majorité des petits transporteurs devrait donc répondre avec Matis, la société actuellement détentrice du marché.

Matis éducation citoyenneté busLa nouvelle avait fait l’effet d’une bombe chez Matis : alors que la société réunionnaise avait remporté le marché du transport scolaire deux ans auparavant, le tribunal administratif avait choisi ce 26 février 2014 de casser cette attribution. « Pas assez allotie », avait tranché le juge.

Pour éviter que seules les grosses entreprises soient retenues aux appels d’offre pour leur capacité financière, les marché doivent en effet être divisés pour permettre au plus grand nombre de répondre. C’est ainsi que la Coopérative des taxis verts de Mayotte et la société Kamardine avaient déposé plainte en faisant remarquer que l’allotissement en deux zones, Petite et Grande Terre était disproportionnée, ce dernier représentant 97% des besoins.

Un défi difficile à relever

Le Conseil départemental qui délègue dans ce domaine, a donc relancé rapidement un appel d’offre, le marché étant cassé à la fin des vacances scolaires, ce qui implique une mobilisation générale pour être opérationnel à la rentrée le 25 août.

Un délai très court donc pour ces petites entreprises, voire des artisans à Mayotte. Ils sont quatre prétendants : le STIM, la CSTT976, le STVTM et le SYDETRAMA. Les trois derniers auraient décidé de répondre avec Matis, mais la direction de STIM (Syndicat des transporteurs indépendants de Mayotte), envisage de se démarquer.

Selon nos informations, il aurait choisi de répondre avec la société Kamardine, qui avait pourtant été exclue du marché actuel, comme cela avait souligné par à l’audience du tribunal administratif par l’avocat du conseil général, et la Coopérative des taxis verts de Madi Baco serait hors course car non-transporteur.

Les reins solides

La décision du Tribunal administratif implique une réorganisation rapide du marché. Me Hourcabie défendait les petits transporteurs
La décision du tribunal administratif implique une réorganisation rapide du marché. Me Hourcabie défendait les petits transporteurs

D’autre part, ils ont deux mois pour répondre à l’appel d’offre et, devront de plus prouver qu’ils ont la trésorerie suffisante pour se lancer sur ce marché. Il faut en effet avoir les reins solides en cas de délais de paiement trop importants du conseil départemental.

Autre difficulté, ils sont condamnés à s’entendre, ce qui n’est pas un sport facile à Mayotte, on l’a vu lors des nombreuses tentatives d’organisation de centrale d’achat.

De plus, le marché n’est lancé que pour trois ans. L’offre initiale étant programmée sur cinq ans, et Petite Terre n’étant pas touchée par la remise en cause de l’allotissement, il ne reste que trois années, un temps très court pour commencer à amortir le matériel.

Enfin, il leur faudra toute la rigueur d’un grand pour exiger un service exemplaire. Matis avait mis en place des mesures de contrôle, prévues dans le cahier des charges, pour vérifier l’état général des véhicules, et la régularité des permis en cours.

On sait que le ramassage scolaire est un service sensible à Mayotte, toute faille incitant les élèves à manifester bruyamment, au besoin à coup de barrages. Les petits transporteurs devront donc avoir un dossier exemplaire, avec une réponse dans deux mois du département.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139508
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139508
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139508
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139508
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139508
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139508
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...