30.9 C
Dzaoudzi
dimanche 10 décembre 2023
AccueilEnvironnementEau et assainissement: trouver des solutions adaptées à nos territoires

Eau et assainissement: trouver des solutions adaptées à nos territoires

Depuis un an, quatre territoires ont décidé d’unir leurs efforts, de se constituer en réseau, pour progresser dans la gestion de l’eau et de l’assainissement, véritable enjeu de santé publique, d’impact pour l’environnement. Ils étaient réunis ces deux jours à Sakouli.

Assainissement par filtres plantés à Mayotte
Assainissement par filtres plantés à Mayotte

Savoir comment les territoires les plus avancés comme La Réunion ont progressé, mais prendre aussi modèle sur les plus démunis comme Madagascar, qui ont su mettre en place des solutions adaptées à leur condition, c’est l’objectif du Séminaire sur l’eau qui s’est tenu ces deux jours à Sakouli, dans le sud-est de Mayotte.

A l’initiative de cette action, l’Agence française de Développement (AFD) a accompagné l’installation de programme-solidarité Eau-Océan Indien, pS-Eau OI, avec un budget de 80.000 euros sur une année, accompagné par le Fonds de Coopération régional et l’Agence Régionale de Santé. Ps-Eau porte ainsi une plate forme d’échange entre La Réunion, Mayotte, l’Union des Comores et Madagascar.

Nicolas Lejosne, Directeur adjoint de l’AFD Mayotte, nous explique les problématiques : « Il devenait urgent de développer les services de l’eau, insuffisant sur les plans sanitaire, économique et environnemental à Mayotte comme dans les autres îles. Plusieurs points sont au programme dont l’alimentation en eau potable et son analyse, et l’assainissement non collectif. »

Mini-kits, maxi résultats

Pierre-Marie Grondin
Pierre-Marie Grondin

La première étape consiste dans la mise en place d’un Observatoire des services de l’eau pour posséder des données chiffrées avec des méthodes communes aux quatre territoires. Si La Réunion a déjà le sien, sur ce sujet déjà il faut s’adapter aux moyens locaux. Des mini-kits sont proposés, des mini laboratoires utilisés, « mais en cas d’alerte, il faut pouvoir faire appel à un laboratoire certifié par chacun des territoire. Dans ce sens, aux Comores, le grand laboratoire en gestation doit être aidé », précise Pierre-Marie Grondin, Directeur de pS-Eau.

Si sur le réseau d’alimentation en eau, les problématiques convergent à peu prés, en dehors des coûts de revient pour la population qui doivent être aidés dans les pays les plus en retard, en matière d’assainissement, la situation est complexe. « Complexe par l’enjeu affiché par chaque territoire : ce sont les eaux de baignades qui sont à préserver pour les Mahorais, alirs qu’à Madagascar, les indicateurs sont encore humanitaires, en particulier sur la mortalité infantile », constatait le rapporteur de l’atelier.

Etre plus modeste

Mettre en place des grandes stations d’épuration a longtemps été la priorité à Mayotte du Syndicat des Eaux et d’Assainissement (Sieam). Or, elles sont coûteuses et difficile à rentabiliser étant donné le faible taux de raccordement d’une population qui n’a pas de visibilité sur l’assainissement et qui privilégie l’accès à l’eau potable.

Un Assainissement non collectif, c’est à dire individuel ou allant jusqu’à une vingtaine d’habitation, en semi-collectif, semble à privilégier : « il est beaucoup moins couteux que le collectif ».

Ainsi, alors qu’à Mayotte les macro stations couvre prés de 80% de l’assainissement, La Réunion avait misé sur un entre deux, et a investi à 50-50.

Dans la nature

Nicolas Lejosne: "Il va falloir pérenniser l'action"
Nicolas Lejosne: “Il va falloir pérenniser l’action”

En dehors des différences de collecte, cela impacte aussi sur les vidanges que doivent gérer les particuliers, en non collectifs, « outre les coûts de vidange prohibitif à 600 euros, les camions sont peu visibles (ils sont pourtant roses, ndlr) et certains quartiers sont inaccessibles », commente le rapporteur.

En matière de valorisation des boues issues de l’assainissement, les territoires sont aussi à des années lumière, « avec des défécations à l’air libre ou des vidanges dans la nature habituelles à Madagascar », « quand aux Comores, la thématique n’est pas abordée ».

Quelques points convergent malgré tout dans ce domaine : les zones d’habitat précaires, plus ou moins étendues selon les territoires, “où les mêmes technologies peuvent être adaptées en assainissement non collectif, ce qui répond à la problématique d’insolvabilité des ménages”, également la réflexion sur la valorisation des sous-produits de l’assainissement, “une réflexion qui n’est menée dans aucun territoire”.

Une première année de coopération encourageante. Par la suite, il faudra que les fonds européens prennent le relai pour pérenniser ce travail.

Anne Perzo-Lafond

Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139514
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139514
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139514
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139514
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139514
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139514
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...