30.9 C
Dzaoudzi
mardi 3 octobre 2023
AccueilEnvironnementTortues : préserver le moment magique de leur naissance

Tortues : préserver le moment magique de leur naissance

« Les émergentes qui naissent sur les plages de Mayotte reviendront pondre une fois adulte sur ces mêmes plages, il est donc important de protéger les émergentes afin d’assurer la venue des femelles adultes dans quelques années », avertit l’association Oulanga na Nyamba. Il est encore possible de s’inscrire pour des sorties ponte.

Émergence à la sortie du nid ©oulanga na nyamba
Émergence à la sortie du nid ©oulanga na nyamba

En ce moment, nous sommes en pic de pontes des tortues vertes. Il n’est donc pas rare d’avoir la chance d’observer une émergence de petites tortues sur une des nombreuses plages de pontes de Mayotte.

Pour profiter de ce moment magique de façon respectueuse et sans réduire les chances de survie des petites tortues, l’association Oulanga na Nyamba donne quelques conseils à suivre.

Tout d’abord, il est important de savoir que les tortues marines sont des espèces protégées par la loi. Il est formellement interdit de les toucher, de les transporter ou de modifier leur comportement, mais aussi de détruire ou altérer leurs habitats.

Dans le cas des émergences, il ne faut donc pas intervenir et laisser la nature faire.

Après l’éclosion, les petites tortues peuvent rester quelques jours sous le sable en attendant les conditions propices à l’émergence. Souvent, les petites sortent en fin de journée ou pendant la nuit afin d’éviter la dessiccation au soleil et la forte prédation diurne. Provoquer une émergence en creusant dans le sable peut donc avoir des conséquences très néfastes.

Cicatrisation naturelle du cordon ombilical

Le bébé tortue très exposé à sa naissance ©oulanga nanyamba
Le bébé tortue très exposé à sa naissance ©oulanga nanyamba

En présence d’une émergence, ne pas creuser le nid ou aider les petites à rejoindre la mer: “vous risquerez de les blesser ou de perturber leur comportement naturel, essentiel à leur survie. Les petites tortues ont besoin de s’activer et de courir sur la plage avant de rejoindre l’eau. Il s’agit d’une étape primordiale : le métabolisme est activé en les préparant à la première nage, la cicatrisation du cordon ombilical est facilitée lors du frottement sur le sable, et la petite tortue s’imprègne de son environnement, ce qui leur permettra de retrouver sa plage de naissance plus tard, quand elle reviendra pour pondre, une fois adulte.”

Contrairement aux tortues adultes qui fuient les sources lumineuses sur les plages, les petites tortues utilisent le reflet des astres sur l’eau pour s’orienter vers la mer la nuit. Dès la sortie du sable, elles sont donc attirées par la lumière. C’est pour cela qu’il est nécessaire d’éteindre toute source lumineuse sur les plages de pontes la nuit. Faire des feux sur les plages, utiliser le flash pour prendre des photos ou éclairer les petites tortues de toute autre manière, les désoriente complètement et elles risquent de ne jamais trouver la mer.

Laisser faire les prédateurs

Un but, regagner la mer
Un but, regagner la mer ©oulanga na nyamba

De même, il faut veiller à ne pas le mettre dans le chemin des petites tortues lorsqu’elles se précipitent vers la mer. Elles ont besoin de voir la mer pour mieux s’orienter.

La forte prédation chez les bébés tortues par les oiseaux, crabes et poissons fait partie de la sélection naturelle. Les tortues, au cours de l’évolution, ont adapté une stratégie de reproduction favorisant le nombre et non les soins parentaux. Il est donc normal d’observer des petites tortues se faire manger par leurs prédateurs, qui eux aussi doivent s’alimenter pour survivre. Dans un nid d’une centaine d’œufs, seule une petite tortue arrivera à l’âge adulte.

Au sein du nid, le sexe des petites tortues est déterminé par la moyenne de température du nid. Selon la profondeur et la position de l’œuf dans le nid, la température d’incubation n’est pas la même. Au-dessous du seuil de 29,2-29,3°C, les petites donneront des mâles, et au-dessus des femelles.

Résumé des consignes à respecter lors de l’observation d’une émergence :
  • Ne pas creuser les nids
  • Ne pas toucher les petites tortues
  • Ne pas utiliser de sources lumineuses (flash, feux, lampe)
  • Ne pas se mettre en travers de leur chemin
Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139510
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139510
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139510
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139510
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139510
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139510
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...