26.9 C
Dzaoudzi
dimanche 21 juillet 2024
AccueilorangeWadzade fête ses dix ans: «Nous sommes les personnes âgées de demain!»

Wadzade fête ses dix ans: «Nous sommes les personnes âgées de demain!»

Wadzade Wa Mahorais est sous les feux de la rampe ces jours-ci: spécialisée dans l’accompagnement des personnes âgées, elle fête ses 10 ans à Bandraboua, quelques semaines après avoir été récompensée pour la troisième fois au concours national de la semaine bleue édition 2015.

Ali Nizari, président de Wadzade wa maore
Ali Nizary, président de Wadzade wa maore

Les personnes âgées font la fête dans le nord de l’île : elles soufflent les dix bougies de leur association, Wadzade wa maore. Quatre jours de débats*, conférences, partage de repas, avec même un Marathon des aînés samedi matin !

Ali Nizary, son président est doublement heureux : non seulement il a prouvé l’utilité de la première association du genre à se créer à Mayotte en 2005, mais il fête l’obtention de son Diplôme d’Etat d’Ingénierie sociale obtenu en validant les acquis de son expérience.

« Je voulais à l’origine lutter contre l’isolement et la solitude. Puis cela s’est mué en impératif de donner aux personnes âgées des conditions de vie décentes », explique-t-il. Outre l’accompagnement personnalisé, « nous avons entouré 752 personnes, et comptons 324 adhérents », et ses actions collectives, « comme les sorties, pour rompre la solitude », son combat se porte sur l’habitat, « nous venons de signer fin octobre avec la Caisse de Sécurité sociale de Mayotte une convention pour l’améliorer » Ses bénévoles, l’association en compte 45, se rendent au domicile et font remonter les besoins que la Caisse peut ensuite prendre en charge.

94.000 euros versés par la CSSM

Les officiels présents
Les officiels ont répondu présents

Car Wadzade est financée à 80% par la Caisse de sécurité sociale (CSSM), et par le conseil départemental, et dans une moindre mesure, par la mairie. C’est le côté action sociale de la Caisse qui prend là toute sa dimension : « nous sommes là pour aider tous les allocataires et retraités qui peuvent se trouver dans une situation d’exclusion sociale », expliquait Ymane Ali Hamidi, la directrice adjointe de la CSSM, avant de décliner les trois conventions signées pour un montant total de 94.000 euros avec Wadzade wa Maore, « portant sur l’action collective, sur le maintien à domicile et sur l’amélioration de l’habitat. »

C’est d’ailleurs un appel que lancera Salim Nahouda, président de la CSSM : « toutes les associations qui œuvrent dans les domaines liés à la famille, les retraites ou la maladie doivent se faire connaître pour que nous les accompagnions. » Il annonçait la mise en place d’un interlocuteur « dédié à la prise en charge des doléances de la population », au sein du Conseil de la CSSM.

La place de la personne âgée dans notre société

Guy Fitzer replaçait la personne âgée dans son rôle social
Guy Fitzer replaçait la personne âgée dans son rôle social

Pour donner une cohérence à l’ensemble des actions menées et à mener sur le territoire, le 4ème vice-président du département, Issa Issa Abdou rappelait que le Schéma gérontologique était en cours de rédaction, « et débouchera sur les premières mesures dès 2016 », alors que l’arrivée de l’Aide personnalisée d’autonomie permettra à l’allocation de passer de 343 à 880 euros. S’adressant aux cocos et bacocos, le conseiller départemental n’oubliait pas que plusieurs d’entre eux se sont battus pour Mayotte française, et rajoutait que le défi à relever était dans l’intérêt de tous, « nous sommes les personnes âgées de demain! »

Autre perspectives, l’ARS annonçait le lancement d’un appel à projet pour un service de suivi en soins et activités de 60 personnes âgées sur l’ensemble du département.

Pour clore les discours inauguraux, c’est Guy Fitzer, le sous préfet chargé de la cohésion sociale et de la jeunesse qui s’exprimait en redonnant à la personne âgée toute sa place dans la société : « nous devons prendre conscience du rôle social que continuent à exercer nos anciens, lorsqu’ils gardent les petits enfants, s’occupent des voisins ou pour leur implication dans la vie associative ».

Issa Issa Abdou annonce des mesures dès 2016
Issa Issa Abdou annonce des mesures dès 2016

Contestant que « la vieillesse est un naufrage », comme avait pu le dire le général de Gaulle (mais à propos du maréchal Pétain), le représentant de l’Etat rappelait que « nos aînés ne sont pas une charge mais des citoyens de premier ordre qui peuvent diffuser sérénité et sagesse ». Et, renvoyant la mort à l’échéance la plus lointaine, il concluait « nous aspirons tous à être vieux ! »

Les cocos et bacocos de l'association
Les cocos et bacocos de l’association

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

*Le 6 novembre: Aérobic géant de 15h à 18h au FDJ de Bnadraboua

Le 7 novembre: Marathon des aînés à 7h- Souloubou mixt à 15h et soirée Zamantalouha à 20h et jusqu’à 1h du matin !

Le 8 novembre : Nettoyage de la plage de Bandraboua à 7h et Namandzia populaire à 15h

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139512
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139512
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139512
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139512
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139512
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139512
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...