31.9 C
Dzaoudzi
dimanche 21 avril 2024
AccueilEconomiePremière habitation en accession sociale en étage à Mayotte

Première habitation en accession sociale en étage à Mayotte

C’est la première fois à Mayotte qu’est construit un bâtiment collectif en accession sociale. En hauteur donc. Même s’il n’a que trois étages, gageons qu’il devrait faire des petits sur une île à forte croissance démographique.

Roukia Lahadji au centre lors de la pose de la première pierre
Roukia Lahadji au centre lors de la pose de la première pierre

Jusqu’à présent, les habitants se voyaient proposer des pavillons individuels, comme c’est le cas à Poroani. Mais impossible de poursuivre en étalement faute foncier ainsi que le rapporte la maire de Chirongui, Roukia Lahadji : « le Plan local d’urbanisme prévoit 700 logements d’ici 2017. La rareté foncière nous contraint à trouver d’autres solutions, surtout qu’il faudra répondre à d’autres programmations dans les années à venir. »

Si l’extension au sol est problématique, on va donc élever les bâtiments en hauteur. Mais attention, on se garde bien de parler d’immeubles ici, « toutes la habitations sont en R+3. On s’est demandé si les mahorais allaient accepter, si cela n’allait pas freiner leur habitudes de partage de repas avec leurs grosses marmites », poursuit la maire.

Un espace pour les festivités mahoraises

Madi Abdoulatuf, élu Chirongui, Joland Khaldi, HSPC, Ali Zalihata, habitante, Hidayia Mahafidhou, pte SMIAM
Madi Abdoulatuf, élu Chirongui, Joland Khaldi, HSPC, Ali Zalihata, habitante, Hidayia Mahafidhou, pte SMIAM

Dans les prochaines multi-habitations, un espace devrait d’ailleurs être dédié aux maoulidas shengué et autres festivités. C’est en tout cas ce qu’annonce Joland Khaldi, le directeur de HSPC, Habitat social à Prix Coûtant, qui a construit le bâtiment de 13 appartements dont la première pierre a été posée ce lundi matin dans le lotissement pavillonnaire de Pororani.

Il rappelle les conditions des accessions sociales (LAS) et très sociale (LATS) : « les appartements qui vont du T2 au T5 ont été vendus à 1.400 euros le mètre carré tout compris. L’Etat prend en charge une partie, et les crédits des propriétaires sont le plus souvent couverts par les aides de la Caisse d’allocations familiales. »

Mixité socialeHabitations en R+3 à poroani

Ali Zalihata est une heureuse nouvelle propriétaire d’un T2 : « mes enfants sont grands. Je vis actuellement seule dans un banga en tôle à Poroani », son sourire dit son impatience d’investir son nouveau logement. Elle a seulement déboursé 1.900 euros d’apport personnel, et devra faire peintures et carrelage. Propriétaire grâce aux aides de l’Etat et de la mairie qui a cédé le terrain.

Justement, c’est en accord avec la mairie que le promoteur a voulu une mixité sociale, puisqu’un appartement a été acheté en accession libre, sans aides sociales.

Pour cette grande première d’habitat collectif en accession, se pose la question d’un syndic pour gérer les parties communes, que la mairie va accompagner, « nous avons d’ailleurs rencontré à Paris le directeur des régies des territoires à ce sujet », indique Roukia Lahadji.

La densification des logements devient quasiment incontournable sur une île dont la population croit de 2,7. Souhaitons que les futures émules de la commune de Chirongui restent sur un programme aussi murement réfléchi.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139511
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139511
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139511
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139511
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139511
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139511
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...