25.9 C
Dzaoudzi
mardi 7 février 2023
AccueilEducationVice-recteur/syndicats : dialogue épistolaire sur le recrutement en local

Vice-recteur/syndicats : dialogue épistolaire sur le recrutement en local

SNUipp drapeauOn connaît l’état des lieux de cette nouvelle rentrée : une carence d’enseignants, sur le plan local comme national, qui a incité le vice-rectorat à puiser dans un vivier d’étudiants en Bac+3 et 4, qui ne sont donc pas diplômés pour enseigner. Le SNUipp tout en déplorant cet état de fait, reproche surtout d’avoir privilégié les recrutements extérieurs au détriment des locaux.

Dans un courrier, que le syndicat a transféré aux médias, la vice-recteur se défend, et parle d’une information erronée, « nous avons fait appel à des personnes extérieures après avoir épuisé toutes les ressources locales. » Une réponse que conteste à son tour le syndicat : « tous les jours, des jeunes mahorais diplômés qui ont fait acte de candidature, dans le premier ou second degré, nous envoient une copie de leur dossier en s’étonnant de n’avoir pas été contactés par vos services ou retenus par la commission de recrutement. »

Et alors que Nathalie Costantini rappelle que l’attractivité devait d’abord se comprendre « comme un moyen, pour les personnes du territoire, de bénéficier d’une expérience leur permettant le plus vite possible de pouvoir accéder à la qualification », Rivo maintient que les jeunes du territoire en sont empêchés.

La vice-recteur fournit malgré tout des chiffres encourageant : « Nous avons quasiment résorbé le nombre des contractuels de niveau BAC qui étaient employés », il n’en resterait que 19, et ce, grâce au DéFIE” (département de formation innovation et expérimentation pour les personnes) du vice-rectorat, « et le concours des IERM il est bien dédié à des personnes installées sur le territoire. » Et propose de recevoir le syndicaliste pour évoquer ces points.

Le courrier syndical déplore aussi l’absence de réponse à sa demande d’élargissement de la prime de 5 mois de salaires aux non titulaires extérieurs, « à tous les agents titulaires et contractuels qui exercent dans le département. »

A.P-L.
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139519
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139519
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139519
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139519
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139519
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139519
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...