29.9 C
Dzaoudzi
lundi 30 janvier 2023
AccueilOcéan IndienLa situation du Maria Galanta est débloquée

La situation du Maria Galanta est débloquée

le-maria-galantaUn navire bloqué à quai cinq jours, une liaison maritime interrompue et des conséquences en cascades à Mayotte, en particulier sur le CRA, le centre de rétention administrative… La mésaventure de la semaine du Maria Galanta n’est pas passée inaperçue. Car le navire est le seul à effectuer des rotations commerciales avec transport de passagers entre Mayotte et Anjouan, normes internationales obliges. C’est donc lui qui est utilisé par les autorités françaises pour procéder aux reconduites à la frontière massives que l’on connaît dans notre département.

Pour autant, pour une fois, ce n’est pas une question politique qui s’est glissée entre Mayotte et les Comores mais un «simple» et classique problème économique et judiciaire qui concernait l’ensemble de la SGTM (société de gestion et des transports maritimes) qui exploite le Maria Galanta et d’autres navires.

L’obligation de ravitaillement

Comme le rappelle RFI, «quand un bateau s’amarre sur les quais de Moroni ou de Mutsamudu, quelle que soit sa provenance, il est tenu de faire le plein. Et non seulement ce ravitaillement sur place est une obligation, mais il doit être réalisé avec la société d’Etat des hydrocarbures car elle a le monopole de la vente de produits pétroliers. Mais selon nos confrères de la presse comorienne, jusqu’à présent, le Maria Galanta qui accostait à Mutsamudu estimait avoir suffisamment de carburant pour poursuivre sa route et il ne s’astreignait donc pas à remplir ses cuves aux Comores.

La Maria Galanta assure les reconduites vers Anjouan
La Maria Galanta assure les reconduites vers Anjouan

Et cette pratique semblait être la norme au sein du groupe SGTM, la presse comorienne indiquant que les deux autres bateaux de la société, qui assurent les liaisons entres les 3 îles comoriennes, contrevenaient elles-aussi aux lois du pays. Cette même presse évoque également des «transbordements de carburant en haute mer»…

Une amende et une immobilisation

Les autorités comoriennes ont donc réagi: Le ministère des Finances a adressé un rappel à l’ordre au groupe «il y a plus de trente jours», pointant du doigt «le manque à gagner engendré dans les recettes de la société nationale des hydrocarbures» et par ricochet dans celles des douanes comoriennes… Qui ont fini par porter plaintes, obtenant de la justice comorienne l’immobilisation du Maria Galanta et des autres navires de la SGTM.

La société était donc contrainte de verser une amende pour que ses bateaux puissent à nouveau prendre la mer. Nos confrères évoquent la somme de 218 millions de francs comoriens, soit plus de 100.000 euros.

On ne sait si l’amende a bel et bien été versée -tout ou partie- mais la situation a fini par se débloquer. Ce weekend, le Maria Galanta devait reprendre son programme normal et l’ensemble de ses rotations habituelles.

RR
www.jdm2021.alter6.com

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139126
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139126
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139126
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139126
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139126
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139126
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...