25.9 C
Dzaoudzi
mardi 7 février 2023
AccueilorangeAffaire SPASAD : Le président Soibahadine renouvelle sa confiance en Issa Abdou

Affaire SPASAD : Le président Soibahadine renouvelle sa confiance en Issa Abdou

Le président Soibahadine nous a reçu dans son bureau
Le président Soibahadine nous a reçu dans son bureau

Soibahadine Ibrahim Ramadani demande que le président de la majorité, Ali Debré Combo, réunisse ses troupes pour prendre une décision en interne, mais il a déjà tranché : dans la balance, l’action d’Issa Issa Abdou, 4ème Vice-président du conseil départemental pèse plus lourd que celle d’Armamie Abdoul Wassion. Mais il se positionne aussi sur le marché du SPASAD, « qui s’est déroulé en toute transparence. »

L’histoire reste nébuleuse : comment, alors que le jury avait tranché en faveur de l’association Fikira Djema, pour le marché du Service d’aide et de soins à domicile, SPASAD, pour les personnes dépendantes, l’ARS a opté pour le second choix du jury, la Croix Rouge ? Sa directrice Juliette Corré nous en avait donné les raisons, et Issa Issa Abdou pour le département les avait contrées.

« Un marché passé dans les règles »

Une élue de la majorité, Armamie Abdoul Wassion, avait décidé de s’ériger en justicière jeudi dernier, contre son propre camp et contre le département. Portant sur la place publique sa critique de la gestion par Issa Issa Abdou de l’appel à projets, et réclamant une enquête interne, l’intervention du procureur, et la suspension de l’élu des toutes les présidences de commissions.

Nous avons donc sollicité une réaction du président du département. Une affaire qu’il considère « comme une péripétie, rien de plus », en demandant une réunion de la majorité. Mais il tient à se prononcer sur la passation du marché du SPASAD : « Toutes les procédures depuis le lancement de l’appel à projet jusqu’à la décision finale, ont été faites conjointement entre l’ARS et le conseil départemental, et par conséquent, dans les règles. »

Sur le communiqué assassin pour son 4ème VP, il a déjà son idée : Armamie Abdoul Wassion qui y révèle que l’association Fikira Djema a changé son objet deux mois avant l’appel à projets, « se livre à des états d’âme qui ne relèvent pas de ses compétences », et « qui n’entachent en rien la légalité de la procédure.

Action individuelle ou coalisée ?

Issa Issa Abdou s'étonne d'une remise en cause de l'attribution du marché du SPASAD
Issa Issa Abdou avait été interpellé lors de la dernière séance plénière

Le président ne donne donc pas satisfaction à l’élue de Mamoudzou I contre Issa Abdou, bien au contraire, il ne nie pas que des sanctions contre elle puissent être prises, « ce sera à la majorité d’en décider, mais son attitude est déplorable. En cas de désaccord, on en débat au sein de la majorité, avant d’en faire publicité dans la rue. »

Sa décision est aussi dictée par l’action d’Issa Issa Abdou, le 4ème VP en charge de l’action sociale et de la Santé : « Il a travaillé à la réorganisation des services en traduisant les recommandations de l’IGAS. De plus, dans le cadre de ses délégations, il a œuvré pour que l’Etat prenne sa part dans la prise en compte de l’Action sociale, concrétisé par l’annonce de la ministre Ericka Bareigts. »

Difficile de dire s’il s’agit d’une initiative individuelle de la part d’Armamie Abdoul Wassion, dont il imagine la déception de ne pas avoir obtenu de vice-présidence, ou d’une coalition, le président sans le dire expressément penchera pour la seconde hypothèse. Une hypothèse où le positionnement d’Issa Abdou au port de Longoni ne serait pas étranger.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139518
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139518
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139518
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139518
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139518
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139518
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...