24.9 C
Dzaoudzi
mardi 7 février 2023
AccueilOcéan IndienMédailles et coopération: Le judo mahorais se fait une place dans la...

Médailles et coopération: Le judo mahorais se fait une place dans la région

Un Tournoi international programmé pendant la semaine du tourisme de Tamatave
Un Tournoi international de judo programmé pendant la semaine du tourisme de Tamatave

Quatre médailles d’or et trois médailles d’argent. Même elles ont surtout une valeur symbolique, elles n’enlèvent rien au mérite et font toujours plaisir aux judokas mahorais qui sont actuellement à Madagascar. Ils ont remporté ces podiums au TIA, le Tournoi international amateur organisé à Tamatave, une compétition qui réunissait également des judokas de La Réunion, de Paris et bien entendu de Madagascar.

«Les Malgaches ont un bon vivier et donc un bon niveau, comparable à celui que l’on trouve à La Réunion», explique Bruno Bonnefoy, cadre technique judo à Kawéni. «Il y a aussi une mentalité de dépassement de soi plus importante qu’à Mayotte. Sur le tapis, les gamins ont plus la niaque que les nôtres.»

Madagascar a une longue tradition de judo mais la pratique a tendance à stagner. «On trouve essentiellement des clubs à Tananarive, Tuléar et Tamatave, les trois villes qui avaient envoyé des combattant pour ce tournoi. A Madagascar, en ce moment, le judo est un peu dépassé par le karaté, contrairement à ce qui se passe en France où le karaté est moins à la mode», précise Bruno Bonnefoy. D’où la programmation de cette compétition en pleine «semaine du tourisme» pour assurer la promotion de la discipline.

Jouer le jeu de la promotion

«On a visité des classes, des orphelinats et ce mercredi nous étions au lycée français pour faire des démonstrations. Les Malgaches ont la même démarche que nous. Il leur faut des jeunes qui peuvent payer des cotisations et avec cette trésorerie, ils peuvent inclure des jeunes de milieux plus défavorisés. A Kawéni, nous avons environ un tiers des adhérents qui ne peuvent s’offrir la licence».

Les judokas mahorais en démonstration au lycée français de Tamatave ce mercredi
Les judokas mahorais en démonstration au lycée français de Tamatave ce mercredi

Et nos jeunes judokas ont bien compris la démarche. Ils ont joué le jeu des démonstrations et… des moments protocolaires. «Il y a une super ambiance. Et le comportement de nos jeunes est très bon. Leur niveau technique, leur comportement et leur sens du dévouement a été remarqué et salué, y compris par Monsieur Ravalonarison, le ministre du tourisme malgache», que la délégation mahoraise a rencontré. «Même si cette promotion du judo à Madagascar ne nous concerne pas directement, on a multiplié les déplacements. On nous accueille très bien, c’est normal de leur rendre la pareille».

Un sport en manque de profs

Les judokas mahorais, réunionnais, parisiens et malgaches avant une démonstration en extérieur à Tamatave
Les judokas mahorais, réunionnais, parisiens et malgaches avant une démonstration en extérieur à Tamatave (Photos: Judo Kawéni)

Après les Jeux de la CJSOI où 5 combattants mahorais s’étaient illustrés, le judo mahorais a décidé de permettre à 10 jeunes différents de participer à cet événement, pour valoriser le mérite de chacun. «Le judo mahorais avance mais ce qui nous manque, ce sont des profs. Nous n’avons pas d’encadrement en nombre suffisant pour ouvrir des salles dans le sud ou le centre», note Bruno Bonnefoy.
Et si le club de Kawéni a perdu un tiers de ses licenciés après le drame d’avril dernier, celui de Petite Terre en a gagné une cinquantaine, essentiellement liés au déploiement de nouvelles forces de l’ordre dont les familles comptaient de nombreux pratiquants.

«On espère multiplier ce type de déplacements pour continuer à faire monter le niveau de nos jeunes combattants. Et c’est vrai que venir à Madagascar, au niveau financier, c’est plus intéressant pour nous que d’aller à La Réunion, comme on le fait d’habitude», conclut Bruno Bonnefoy.
Les judokas et leurs médailles seront de retour dimanche à Mayotte.

RR
www.jdm2021.alter6.com

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139126
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139126
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139126
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139126
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139126
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139126
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...