26.9 C
Dzaoudzi
vendredi 3 février 2023
AccueilOcéan IndienLa délégation comorienne présente à l’ACCD’OM: «Un premier pas»

La délégation comorienne présente à l’ACCD’OM: «Un premier pas»

Un préalable à tout échange
Un préalable à tout échange

L’objectif n’était pas de provoquer, mais de lancer le débat sur la coopération régionale sans se priver de la présence de nos plus proches voisins, avait jugé Hanima Ibrahima (Roukia Lahadji), présidente de l’Association des collectivités d’Outre-mer en Congrès jusqu’à hier à Mayotte. « Il faut travailler ensemble, sans avoir peur désormais d’un retour dans le giron comorien », s’est-elle évertuée à répéter face à la polémique suscitée par certains habitants, dont le collectif du sud.

En témoignent les pancartes brandies à la sortie du dernier atelier devant la mairie de Mamoudzou, demandant de « respecter le choix des Mahorais. » La petite délégation comorienne ne veut pas polémiquer, « nous avons les mêmes chez nous ! », fait remarquer tranquillement Mustapha Chamsoudine, dit « Dada », maire de Moroni (Grande Comore), « nous sommes venus parce que nous étions invités à parler de coopération régionale. C’est un premier pas de dialogue avec les élus de Mayotte », souligne-t-il.

Dépassionner le débat des deux côtés

Mustapha Chamsoudine: "Un premier pas vers un dialogue"
Mustapha Chamsoudine: “Un premier pas vers un dialogue”

Un sacré pas même, puisqu’en venant, ils savaient qu’ils allaient entendre parler de politiques publiques, de lois NOTRe et Egalité réelle, bref de l’ancrage de Mayotte dans la République Française. Justement, un sujet qu’ils ne veulent pas aborder, sous aucun angle, si ce n’est l’espoir de voir revenir un jour l’indisciplinée Mayotte dans leur giron.

Une coopération régionale difficile donc, avec ce sujet sous-jacent lors de la moindre phrase. L’interview ressemble alors à du sans-filet avec la volonté de rester en équilibre sur le fil. Et qui peut rendre impossible toute avancée si on ne met pas de côté la géopolitique lors des discussions. Il en convient : « Je suis sûr que nous franchirons un jour les barrières de la coopération régionale. » La débuter par La Réunion nous semble une bonne solution, comme cela s’est fait il y a quelques semaines.

Pourtant certaines entreprises travaillent des deux côtés du bras de mer, à cheval entre Mayotte et Grande Comore, non sans problème d’obtention des visas, et freinées par les coûts de l’aérien, comme ce fut souligné dans l’atelier : « Il faut assouplir et regarder de prés les billets : 400 euros pour un Moroni-Dzaoudzi, quand le Paris-Réunion coute le même prix », relève « Dada ».

Il est d’accord, il faut dépassionner le débat, « mais des deux côtés », prévient-il, « nous devons lutter contre toute forme d’extrémisme, à Mayotte comme chez nous. » Il considère que leur déplacement est véritablement le début d’un dialogue, « donc une richesse pour tout le monde. »

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

2 Commentaires

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139512
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139512
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139512
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139512
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139512
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139512
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...