29.9 C
Dzaoudzi
lundi 30 janvier 2023
AccueilorangeMe Idris élu bâtonnier du barreau de Mayotte

Me Idris élu bâtonnier du barreau de Mayotte

Les avocats Me Ahamada et Me Idriss
Me Ahamada, à gauche, et Me Idriss : l’ancien et le nouveau bâtonnier

Najim Ahamada  laisse le poste de bâtonnier à son confrère sans regret, “c’est un surplus de travail non négligeable”. Il avait été élu en janvier 2015, à la suite de l’annulation de l’élection de Me Ahmed Idriss en décembre 2014. Ce dernier l’avait emporté face à Me Fatima Ousseni, mais ne pouvait justifier, à quelques semaines prés, des 4 années d’ancienneté de barreau requise au 1er janvier de l’année du vote, pour présenter sa candidature.

Pas de difficulté cette fois, surtout qu’il était le seul à se présenter. Il a obtenu 27 voix sur 28 suffrages exprimés, dont un vote blanc.

Le bâtonnier de l’ordre est l’avocat élu pour deux ans par l’assemblée générale des avocats inscrits au barreau institué dans le ressort de chaque Tribunal de grande instance, pour assurer la présidence du conseil de l’ordre. Me Ahamada avait à ce titre émis une requête en 2015 contre un avocat de son ordre pour de graves manquements disciplinaires. Un barreau qui avait été secoué par d’autres affaires par le passé, mais qui a su s’apaiser depuis.

Le mot barreau viendrait de la barre derrière laquelle plaident les avocats, mais on évoque aussi un espace fermé par une barrière autrefois dans les salles d’audience.

Au Moyen Age, le bâtonnier était chargé de porter la hampe (barreau) de la bannière de la Confrérie de Saint Nicolas à laquelle appartenaient les avocats. Une autre source évoque plus simplement comme origine le bâton qu’il tenait en tant que chef de la Confrérie des avocats.

Le nouveau bâtonnier devra notamment user de diplomatie, les avocats s’étant récemment illustrés par le boycott de l’audience solennelle de rentrée, avançant des tensions avec la Chambre d’appel, et une absence de reconnaissance au TGI où ils déplorent d’être logés dans un local “entre les WC et la souricière”.

A.P-L.

Le Journal de Mayotte

 

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139512
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139512
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139512
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139512
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139512
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139512
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...