29.9 C
Dzaoudzi
lundi 30 janvier 2023
AccueilorangeAvancée obtenue sur la 7ème classe pour les instituteurs ex-collectivité selon l'UNSA

Avancée obtenue sur la 7ème classe pour les instituteurs ex-collectivité selon l'UNSA

Eric Hourcade, le secrétaire général de l'UNSA Mayotte
Eric Hourcade, le secrétaire général de l’UNSA Mayotte

Les instituteurs qui avaient été recruté par la collectivité de Mayotte à un faible échelon, se retrouvent coincés: “A quelques années de la retraite, ils arrivent au mieux au 6ème échelon, ce qui ne leur permet pas d’atteindre la hors-classe avec une pension décente”, nous décrypte le secrétaire départemental de l’UNSA, Eric Hourcade.

La hors-classe a été mise en place pour les anciens instituteurs en métropole au moment où ils sont devenus professeur des écoles, s’alignant ainsi sur le corps des certifiés qui eux, avaient déjà une hors-classe.

Mais seuls professeurs d’école ayant atteint le 7ème échelon peuvent prétendre intégrer la hors classe. Ce qui explique que depuis 2 jours, le SE-UNSA Mayotte est interrogé à Paris, via ses secrétaires nationaux sur un projet de la gestion des ressources humaines du ministère de l’Éducation nationale, “permettant d’ouvrir à l’accès à la hors-classe des professeurs des écoles dès le 7ème échelon au lieu actuellement du 9ème échelon.”

La grève est reconduite ce jeudi par l'Intersyndicale
La grève est reconduite ce jeudi par l’Intersyndicale

Pour Eric Hourcade, il s’agit d’une avancée notable: “Cette proposition dérogatoire à Mayotte permettrait ainsi aux instituteurs ex-CDM d’accéder à un échelon de rémunération qui leur permettrait d’envisager dans de meilleures conditions financières leur pension-retraite.”

Son syndicat approuve sous une condition, “que la circulaire nationale régissant leur accès à la hors-classe  soit appliquée et respectée dans sa totalité, charge au ministère de flécher des moyens spécifiques pour les collègues de l’ex-CDM. Ainsi personne ne serait lésé dans ce dispositif.”

Enfin, l’UNSA a interrogé les ministère de l’Education nationale et des Outre-mer sur les annonces non confirmées des 27 et 29 septembre, et reste toujours en attente d’une réponse.

“Concevoir un système dérogatoire à Mayotte pour la gestion des personnels du 1er degré paraît une décision qui a du sens et qui est juste”, conclut Eric Hourcade qui reste vigilant sur les moyens mis en œuvre.

A.P-L.

Le Journal de Mayotte

 

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139513
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139513
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139513
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139513
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139513
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139513
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...