24.9 C
Dzaoudzi
mardi 7 février 2023
AccueilEconomieDestruction de 21.000 objets contrefaits à Mayotte en cette 4ème Journée nationale

Destruction de 21.000 objets contrefaits à Mayotte en cette 4ème Journée nationale

Jacques Brablé eu micro, avec en premier plan une contrefaçon Adidas
Jacques Brablé eu micro, avec en premier plan une contrefaçon Adidas

Et pour l’occasion, la Douane ne fait pas dans la demi-mesure puisque c’est l’ensemble des saisies sur 2 ans qui était passé au rouleau compresseur dans la cour de la Brigade de surveillance nautique en Petite Terre.

Il existe 20 sites de destruction en France, et si à Paris l’opération était inaugurée par Christian Eckert, Secrétaire d’Etat chargé du budget, à Mayotte c’est Jacques Brablé, Directeur Régional des Douanes, qui a lancé le top départ de la compression à Mayotte, en présence du secrétaire général de la préfecture, de la directrice de cabinet du préfet, et de représentants de la gendarmerie, de la police nationale et des Affaires maritimes.

La marchandise exposée sur une bâche n’était qu’un échantillon, des 21.000 objets détruits, pour le plus gros par Enzo Recyclage, contre 7,7 millions en métropole sur l’année 2015. Elle provient de saisies sur les marchés, dans les kwassas ou de produits transportés dans les bateaux de la SGTM, explique un douanier.

Répression, action

Contrefaçon Nike
Contrefaçon Nike

« La lutte contre la contrefaçon est une priorité nationale aux côtés de celle des stupéfiants, du tabac, des flux financiers ou du trafic d’arme », expliquait Jacques Brablé dans son discours. La France est un des pays les plus touchés, « en raison de son savoir faire, et donc dans les secteurs comme le textile, la parfumerie ou la maroquinerie, surtout », mais aussi l’un des pays les plus en pointe selon la chambre de commerce américaine qui la place au 4ème rang mondial.

La Douane travaille selon 3 axes, détaillés par le directeur des Douanes : « L’action répressive dans les aéroports, les ports les axes routiers ou les centres de tri postaux, et dans 68 pays par le biais d’attachés douaniers, la réponse à une Demande d’intervention d’une entreprise, et l’action en faveur de l’évolution de l’arsenal répressif. » Il sensibilise aussi les consommateurs qui ont recours au commerce en ligne.

Reconnaître un objet contrefait

Les sièges bébés auront résisté jusqu'au bout au rouleau compresseur
Les sièges bébés auront résisté jusqu’au bout au rouleau compresseur

Les sanctions sont nombreuses et commencent par la confiscation de la marchandise et du moyens de transport, mais aussi peuvent condamner les contrevenants à des amendes de une à deux fois la valeurs du produit et même à des peines de prison, jusqu’à 3 ans, voire plus s’ils ont agi en bande organisée.

Le message à faire passer s’appuie surtout sur la dangerosité de certains produits, comme les cosmétiques ou les éclaircissants pour la peau, « qui peuvent contenir des allergènes puissants, des métaux lourds ou des substances cancérigènes. »

La plus grande difficulté pour le consommateur va être de reconnaître un objet contrefait : « C’est surtout le réseau de distribution qui doit vous alerter, il doit s’agir d’un commerce officiel. » Pas toujours facile néanmoins. Il faut également se méfier des trop bonnes affaires sur internet, de l’e-réputation du vendeur, ou dans un commerce, vérifier l’étiquette, repérer une éventuelle faute d’orthographe.lacoste-croco-contrefac%cc%a7ons

« Sans acheteurs, il n’y aurait pas de vendeurs d’objets contrefaits », conclut Jacques Brablé.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139509
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139509
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139509
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139509
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139509
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139509
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...