28.9 C
Dzaoudzi
mercredi 24 avril 2024
AccueilorangeIncendie de camions ce matin à Panima : le préfet « très...

Incendie de camions ce matin à Panima : le préfet « très inquiet » pour la livraison des repas à l’hôpital

Une partie du grillage est manquante à gauche
Une partie du grillage est manquante à gauche

La société Panima, également propriétaire de la SAS Mayotte CHR, livre des repas préparés à plusieurs établissement scolaire, au Centre de rétention administratif, à Air Austral, mais surtout au Centre Hospitalier de Mayotte. Pour ce dernier, « elle assure une mission de service public par délégation », nous a confirmé la préfecture.

Peu de temps après l’échec des négociations hier vendredi, le préfet a pris un arrêté de réquisition en ordonnant à la gendarmerie d’intervenir pour libérer la sortie des camions afin de livrer le Centre Hospitalier et extraire le directeur Ivan Mercier. Au cours de cette opération, des grévistes auraient été bousculés par les gendarmes, dont deux femmes enceintes. La tension est encore montée d’un cran chez les grévistes. Suffisamment pour les inciter à provoquer un incendie ?

Caméra de surveillance hors champ

Caméra (à gauche) et projecteur
Caméra (à gauche) et projecteur

Les grévistes de la CGT Ma s’en défendent : « Ils se sont au contraire relayés pendant la nuit pour surveiller la voiture du directeur, stationnée à l’extérieur », nous explique Salim Nahouda, secrétaire départemental CGT Ma. Du côté de FO, syndicat majoritaire, la déléguée nous a seulement confirmé le départ de feu en matinée, mais clame son absence de la zone à ce moment là. Les délégués territoriaux que sont El Hanziz Hamidou et Siaka Ali sont absents du territoire.

En tout cas, la caméra de surveillance du site serait inexploitable, « elle est en panne depuis plusieurs semaines », assurent les grévistes, et le gardien n’aurait rien vu. Il faut dire que selon leur positionnement lors de l’incendie, le feu serait parti de l’arrière des camions, un accès proche du grillage, et abrité de tout regard depuis le bâtiment et de la caméra de surveillance. Un pan de grillage manque d’ailleurs à cet endroit. Des grévistes ont fait passer une vidéo de l’incendie aux gendarmes, « pour leur prouver que nous ne sommes pas impliqués. »

« Conditions de travail difficiles »

Les gendarmes quittent le site ce samedi matin
Les gendarmes quittent le site ce samedi matin

Une réunion de dialogue devait se tenir aujourd’hui samedi à La Direction du travail (Dieccte) entre Ivan Mercier le directeur de la société Panima, et les grévistes. Mais l’absence des délégués FO (Siaka ne reviendrait que lundi) pourrait en retarder la mise en œuvre. Salim Nahouda pour la CGT Ma, indique être prêt à s’asseoir autour d’une table de négociation immédiatement, « comme nous le demandent nos salariés syndiqués. »

En ce qui concerne le dialogue social dans l’entreprise, il avait été jusqu’à il y a deux ans maintenu « malgré les conditions de travail difficiles », nous explique un ancien syndicaliste. Nouvelle direction, nouveaux délégués syndicaux, la mayonnaise n’aura pas pris. Il va donc falloir pour Dominique Ledemé qui assure l’intérim de la direction de la Dieccte, aider à nouer un respect mutuel entre direction et salariés.

« Le préfet est très inquiet pour la livraison des repas à l’hôpital et aux établissements scolaires dans les jours à venir », indique sa directrice de cabinet Florence Ghilbert-Bézard.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139511
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139511
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139511
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139511
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139511
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139511
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...